COMMERCE : DES REZ-de-CHAUSSÉE TRANSFORMÉS en LOGEMENTS

Grenoble est en train de faire un grand bond en avant sous la haute autorité du Grand Timonier. Un habitant du 3 rue Dr Mazet nous signale que les fonds de commerces du rez de chaussée invendables sont transformés en appartements !

DES HABITANTS à la PLACE des VITRINES

Ainsi bientôt Grenoble bénéficiera dans ses rues du centre ville d’habitants à la place des vitrines. Bien entendu celles-ci sont rendues opaques afin de protéger l’intimité des occupants. Il s’agit d’aménagement de petits logements à la place des boutiques fermées. On comprend évidemment les propriétaires des murs qui n’ont pas d’autres solutions et les locataires qui trouvent ainsi une solution pour un habitat.

DES REZ-de CHAUSSÉE INANIMÉS

Mais la perspective de voir les rez-de-chaussée des rues du centre ville devenir inanimés n’est pas réjouissante. Globalement ce n’est pas non plus un signe de grand progrès pour Grenoble. La décroissance chère à Eric Piolle est bien en route.

LE CENTRE VILLE de GRENOBLE LE PLUS AFFECTÉ

Depuis 2011, chiffres à l’appui (source Chambre de Commerce et d’Industrie de Grenoble), le centre ville de Grenoble, 1ère zone commerciale de proximité, est le plus affecté par rapport au reste de la circonscription de la CCI de Grenoble comprenant notamment le Voironnais et le reste de la Métro.

L’IMPACT NÉGATIF de la MUNICIPALITÉ A NOUVEAU ÉTABLI

Cela indique que Grenoble qui a un fort impact sur le chiffre d’affaires de la circonscription voit sa situation plus détériorée que le reste de la circonscription et démontre l’impact négatif de la politique municipale.

LES RÉSULTATS du VOIRONNAIS PONDÉRENT LA BAISSE !

Il faut noter que les résultats du Voironnais, 2ème pôle d’attractivité, pondèrent sans effacer la baisse Grenobloise et permettent de modérer l’impact économique global. Merci Julien Polat, Maire de Voiron.

le tableau de la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI)

NI NEYRPIC, NI AMAZONE NE SONT RESPONSABLES

Cela signifie que ni Neyrpic pas encore ouvert, ni Amazone ne sont responsables de la baisse de chiffre d’affaires à Grenoble. Michèle Veyret la première Adjointe (PCF) de St Martin d’Hères pourtant dans la même majorité que Piolle a la Métro lui avait d’ailleurs conseillé d’« arrêter de s’occuper des projets des autres pour faire diversion sur les siens ». (DL du 16/2/19)

AUSSI EN PERTE DE VITESSE POUR LES LOCAUX D’ACTIVITÉS

Il s’agit bien à Grenoble des conséquences de l’impact d’une politique de déclassement de la ville qui se ressent également dans tout le secteur immobilier.

Enfin dans le Dauphiné (12/2/19) Guillaume Woutaz et Paul-Ollivier Escallier du cabinet Grenoblois Axite CBRE notent que “Grenoble est en perte de vitesse pour les locaux d’activités” notamment “des difficultés d’accès”…

GRENOBLE 5 ème et 7 ème BOUCHONS FRANÇAIS

Rappelons que nous avons les 5 éme ( Rocade Sud) et 7 eme ( A480) bouchons Français qui sont aussi la première source de pollution auto de l’agglo, elle-même classée 6 ème pour le temps perdu dans les embouteillages. N’en jetez plus.

IL FAUT PRÉPARER UN AUTRE AVENIR

Ou que l’on se tourne les constats sont les mêmes. Face à cette paupérisation générale, la société civile pour l’alternance avec Alain Carignon propose un projet cohérent, financé, de réhabilitation de la ville de Grenoble englobant les défis écologiques, sécuritaires économiques et sociaux. Il est possible de participer à l’élaboration de ce projet commun.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

3 Comments

Répondre à JACQUES Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *