US ABBAYE : LE SPORT ABANDONNÉ

La municipalité Piolle a décidé de supprimer les subventions qui permettaient à l’US Abbaye de recevoir les jeunes au-delà de 18 ans. Pourtant l’équipe fanion était une raison de l’engagement et un motif de l’entrainement et du sport. L’US ABBAYE recevait encore 25 000 € de subventions en 2010. En 2014 elle est passé à 10 000 €…

LES JEUNES ABANDONNÉS A L’ÂGE OU IL FAUT ÊTRE PRÉSENT

Le quartier de l’Abbaye n’est pas la seule victime de cette politique à front de taureau, bête et aux conséquences parfois dramatiques. Tous ces jeunes des quartiers abandonnés à l’age ou ils auraient pu continuer à pratiquer leur sport favori, les entraînements et les matchs, les compétitions qui motivent et occupent le temps de loisir.

S.BOUZAIENNE ADJOINT aux SPORTS a DISPARU

Au lieu de cela Eric Piolle les laisse à la merci de l’ennui, des mauvaises rencontres et des trafics. N’évoquons même pas l’Adjoint aux Sports Sadok Bouzaienne (Front de la Libération de la Tunisie) disparu des radars et mis à l’écart y compris par les autres élus et l’administration municipale. Lors de ses rares apparitions il n’est au courant de rien.

LA CULTURE et le SPORT SACRIFIÉS

Au passage les grenoblois noteront combien, à travers l’Adjoint aux Sports et Corinne Bernard (Verts/Ades) l’Adjointe à la culture ces deux secteurs clefs de la ville auront été méprisés et sont allé de Charybde en Scylla sous la municipalité Piolle.

Alain CARIGNON A L’ÉCOUTE DES ATTENTES

Alain Carignon est allé à la rencontre des dirigeants de l’US Abbaye, a dialogué avec les parents qui accompagnent leurs enfants sur le terrain afin d’entendre les préoccupations et de les intégrer dans le projet du collectif de la société civile pour l’alternance. Grenoble a besoin d’un nouveau départ.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *