LA PANTALONNADE PUBLICITAIRE d’E.PIOLLE

Grenoble a perdu 4 M€ de recettes de JCDecaux à cause de la décision Piollesque. Elle a été contrainte d’investir 300 000 € dans des totems hideux qui ne tiennent pas debout et dans un affichage “libre” qu’elle est incapable d’entretenir.

Ça ne l’a pas empêché de donner doctement des leçons en matière de publicité lors d’un mémorable conseil municipal à l’occasion duquel on a été stupéfait par la faiblesse de “l’opposition”.

UNE CONVENTION AVEC JCDECAUX JUSQU’EN 2031

Les mêmes viennent de voter une nouvelle convention avec… JCDecaux pour prolonger le contrat publicitaire des abri-bus jusqu’en 2031 ! Elle permettra à Yann Mongaburu (Hamon/Ades) d’encaisser 500 000 € de recettes annuelles au titre du SMTC. Mais surtout les élus Rouge/Verts étaient face à un casse tête : notre ville est en tête des actes de vandalisme sur les abri-bus et ils étaient dans l’incapacité de trouver une solution publique pour y faire face.

LES SOUTIENS GORGE d’AUBADE A LA PORTÉE des ENFANTS…

Ne voulant pas s’attaquer à la délinquance, ils ont été réduit à aller à Canossa et à faire appel à ce JCDecaux dont ils condamnent le modèle sur tous les tons. Voila que les soutiens gorge et les culottes d’Aubade vont être mis à la portée des enfants… Et la société de consommation favorisée sur chaque abri-bus.

Y.MONGABURU, A.CONFESSON, F.MÉGEVAND : les TARTUFFES

On a entendu l’inénarrable “révolutionnaire” Alan Confesson (Verts/PG) estimer que signer avec Decaux est « la situation la plus satisfaisante possible». le même qui avait fait part de sa vigilance au conseil municipal à l’égard de la future réglementation publicitaire. Des Tartuffes. C’est d’ailleurs «le bon équilibre », pour Francie Mégevand (ext gauche) co-présidente du groupe Rouge/Verts avec Eric Piolle. Mais il est vrai qu’ils ont obtenu l’introduction du… bois local dans les abris. Du mélèze des Alpes. Faut pas rire.

TOTEM d’E.PIOLLE : L’ÉCHEC COMPLET

La pantalonnade est complète. Mais Eric Piolle n’ose pas en tirer les conséquences à Grenoble ou il a complétement échoué avec le matériel de com’ municipale engloutissant pour rien l’argent du contribuable, ne pouvant en assurer l’entretien. Aller au bout de la logique consisterait aussi à redonner au privé le soin d’assurer ces services en apportant des recettes à la ville qui en a tant besoin. Mais il faudrait reconnaitre ses fautes, mission impossible pour le Grand Timonier.

IL CHASSE JCDECAUX et SIGNE AVEC JCDECAUX

Sur ce terrain aussi la municipalité achève son mandat dans la honte : d’un côté elle chasse JCDecaux en expliquant qu’elle met fin à la publicité, qu’elle sait prendre en charge la com’ municipale, l’information sur les manifestations, le mobilier urbain …de l’autre elle signe jusqu’en 2031 avec JCDecaux pour les transports en communs avouant qu’elle ne sait pas faire et qu’elle ne peut pas se priver de recettes .

LES GRENOBLOIS NE VEULENT PLUS LES ENTENDRE

Il s’agit de la même municipalité, des mêmes hommes (E.Piolle, Y.Mongaburu) . Ils se demandent ensuite à quoi tient cette perte de toute crédibilité chez les grenoblois qui ne veulent même plus les entendre.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *