L’AUTOFINANCEMENT de la VILLE EST NÉGATIF DEPUIS 2014


Là, on n’est juste pas d’accord avec eux. La preuve, c’est qu’on avait une épargne négative en 2014 quand nous sommes arrivés. Nous avons redressé cette épargne nette : maintenant elle est à nouveau positive” affirme sans rire Eric Piolle dans le DL (9/2/19) en réponse à un lecteur qui l’interroge.

L’OPINION de E.PIOLLE SUPÉRIEURE AU JUGEMENT

Pas d’accord avec qui ? Le jugement de la Chambre Régionale des Comptes. Ce qui est formidable avec Lui est qu’Il place son opinion à égalité avec un jugement. S’Il est condamné ? Il n’est pas d’accord avec la condamnation tout simplement. Elle n’a donc aucune valeur.

FINANCEMENT PROPRE TRÉS FAIBLE EN 2015/16

Il fallait y penser. Car quel est le jugement -pas l’opinion- de la Chambre Régionale des Comptes en matière financière ? “Le niveau de financement propre n’est que difficilement atteint en début de période et il devient très faible en 2015 et 2016, alors même que le niveau des dépenses d’équipement diminue fortement. Cette situation indique une incapacité à soutenir un programme d’investissements à moyen terme.”

CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT NETTE NÉGATIVE EN 2015/16

Indiquant même afin d’être plus précis : ’En 2015 et 2016, les communes comparables disposaient d’un financement propre disponible représentant respectivement 82 % et 70 % de leurs dépenses d’équipement. Leur Capacité d’Autofinancement nette représentait 30 % de leur financement propre disponible, alors qu’elle était négative à Grenoble !’’

UN RISQUE DE DÉSÉQUILIBRE BUDGÉTAIRE”

ET encore pour bien comprendre: ’Du fait d’une capacité d’autofinancement (CAF) brute faible et d’un encours de dette élevé, la CAF nette est faible depuis 2012 et négative depuis 2014. Cette situation, qui n’est pas soutenable à moyen terme, fait courir un risque de déséquilibre budgétaire.

LE PINOCCHIO GRENOBLOIS LA JUGE “POSITIVE”

“Négative” à Grenoble en 2015 et 2016 selon la Chambre Régionale des Comptes “positive” selon le Pinocchio grenoblois qui s’exprime dans le “Dauphiné”.

D’ailleurs il juge -Lui- que le rapport de la CRC “c’est un rapport très léger”. C‘est vrai. Le jugement ne fait que constater : “L’état du patrimoine de la commune est dégradé avec un entretien du reste particulièrement délaissé.’’ Ou encore que “De fait, les dépenses d’équipement par habitant sont inférieures à la moyenne des communes comparables pour les deux derniers exercices.”

LES CHARGES DU PERSONNEL ONT AUGMENTÉ

La légèreté du Grand Timonier fait plaisir à voir. La Chambre juge encore : “Les charges de personnel sont, en 2016, de 128 M€, soit à un niveau supérieur à l’exercice 2011 malgré les transferts de compétences. Leur poids est croissant (57,2 % des charges contre 53,2 % en 2011), et elles sont supérieures à la moyenne des collectivités comparables (796 € par habitant contre 703 €).”

1 300 AGENTS CONTRACTUELS RECRUTÉS AU SOMMET

Ou bien précise : “De 2011 à 2016, la collectivité a recruté un peu plus de 1 300 agents contractuels et près de 500 sur emploi permanent en particulier dans les emplois de catégorie supérieure. Un nombre important d’agents contractuels de catégorie A ont été recrutés sans que ces conditions légales ne soient réunies.’’

HÔTEL de VILLE : DES RISQUES SÉRIEUX et CONSTANTS

Même L’hôtel de ville présente des risques élevés en matière de sécurité incendie. En effet, il a fait l’objet de trois avis négatifs successifs de la part de la commission départementale de sécurité qui recense des risques sérieux et constants.”

RECRUTEMENT du DIRECTEUR de CAMPAGNE: IRRÉGULIER

Le jugement comporte des dizaines de condamnation très claires sur les méthodes de gestion de la municipalité telle que celle-ci : ’Le recrutement du directeur de campagne E. Lecoeur est « irrégulier » selon la CRC « l’équivalence du grade retenu pour déterminer la rémunération de l’intéressé est contestable » et « l’intéressé ne justifie pas de l’expérience requise pour un tel salaire”

De l’ordre de 6000€/mois. Merci patron.

ENQUÊTE JUDICIAIRE SUR LA FÊTE des TUILES

Mais par insoutenable légèreté, des jugements de la Chambre Régionale des Comptes sont l’objet d’ouverture d’enquête judiciaire, comme les marchés sans appel d’offres accordés à une association qui a participé à la campagne électorale d’Eric Piolle. Un marché qui a fait l’objet d’une tentative de faux en écritures publiques, pour lequel selon la Chambre des Comptes « Le service des marchés publics, qui effectue un contrôle préalable des procédures de publicité et de mise en concurrence organisées par les services municipaux, a, exceptionnellement, refusé de donner son visa, la procédure ayant été menée par la direction de la communication. »

UN MEMBRE A MIS EN GARDE Eric PIOLLE

On sait qu’Eric Piolle a résumé cette question à une divergence technique et que “l’administration” -selon Lui- avait pris la décision alors que la Chambre des Comptes relève que même “Un membre de la Commission d’appel d’offres a ainsi demandé que soit indiqué au procès-verbal que «la procédure choisie est contestée au motif que la prestation artistique objet du marché s’apparenterait à une organisation événementielle comme telle soumise à concurrence ».

ILLÉGALES LES CONDITIONS D’ACQUISITION D’UNE BANQUE !

Rappelons que ce “rapport très léger” -qui n’est pas un rapport mais un Jugement- a également décrété “illégales” les conditions d’acquisition du siège d’une banque pour y loger les services municipaux : tricherie sur la surface d’acquisition, sur le montant de la location, sur l’emprunt pour la financer, le montant des travaux … Rien que ça. Evidemment rien pour le Grand Timonier qui prend les lecteurs du “Dauphiné” pour des benêts ébahis par Sa lumière.

LA PART D’OMBRE GRANDIT DÉMESURÉMENT

Lorsque la justice va s’intéresser de plus prés encore à tous ces aspects, plaidera t il encore la divergence technique avec une administration qui a pris les décisions à sa place ? Ou bien que cette part d’ombre qui grandit démesurément n’est que la fille de Sa grande lumière?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *