MALHERBE : Le COLLECTIF de la SOCIETE CIVILE à L’ÉCOUTE

L’attente est très forte à Malherbe ou le collectif de la Société Civile pour l’alternance s’est installé samedi après midi. En effet ce quartier se dégrade selon les habitants venus témoigner et expliquer leurs problèmes.

Place Charles Dullin tous les membres du collectif présents ont présenté leur projet, échangé avec les habitants, écouté leurs doléances et leurs propositions. Etaient notamment présents François Bernault, Patrice Besson, Olivier Corneloup Mustapha Essaid, Florent Foletto, Adrien Fodil, Dominique Spini, Stéphane Tournier, Jean-luc Rizzi, Denis Setboune, Frédéric Zenou et François Tarantini qui avait la responsabilité de l’organisation.

L’accompagnement social et les aides à la jeunesse sont visiblement insuffisants et la lutte contre la délinquance totalement absente. De plus Eric Piolle et Maryvonne Boileau qui dirigent Actis et Grenoble Habitat procèdent à des attributions de logements sans discernement et sans aucun suivi des attributaires créant de nombreux conflits de voisinage qui peuvent dégénérer.

Alain Carignon répondant aux interrogations des habitants de Malherbe

Le quartier autrefois équilibré est en train de pencher du mauvais côté et les copropriétaires en subissent les conséquences avec la baisse de la valeur de leurs biens.

Les membres du collectif et Alain Carignon ont écouté les habitants pendant près de 3 heures. Dans une brève allocution ce dernier a indiqué que la «dégradation n’était pas inéluctable, des mesures pouvaient être prises pour l’accompagnement social, pour la punition des délits. Le Maire, président d’Actis, responsable de Grenoble Habitat  est le premier acteur dans ce domaine. Le fait d’abandonner les habitants à la petite délinquance qui devient grande à des conséquences considérables sur le vivre ensemble et sur la valeur des biens des copropriétaires. Nous inverserons cette tendance en nous attaquant aussi bien aux causes qu’aux effets « a t il déclaré.

Un important moment avec une participation importante des habitants qui démontre l’ancrage et la progression du collectif de la société civile lequel incarne l’espoir d’un nombre de Grenoblois de plus en plus important.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *