ABBAYE : le COLLECTIF de la SOCIÉTÉ CIVILE en DÉBAT

Samedi après midi le collectif de la Société Civile a posé sa tente au propre comme au figuré afin d’échanger avec les habitants du quartier Abbaye.

Installé au droit de la place de la commune, avenue Jeanne d’Arc les membres se sont mis à la disposition des habitants afin d’entendre leurs remarques et propositions.

DES DIZAINES D’HABITANTS SONT VENUS PARTICIPER

Toute l’après midi des dizaines d’habitants sont venus participer à ce dialogue, de nombreux membres du collectif ( Dominique Spini, François Bernault, Stéphane Tournier, Frédéric Zenou, Moustapha Essaid, Jean-luc Rizzi, Sharah Bentaleb, Léo Thomasset… ) étaient présents.

C.AYACHE, “Madame Projet” PARTICIPAIT AUX DÉBATS

Au lendemain de sa présentation à la presse “Madame Projet”, Christiane Ayache, participait également aux échanges. Grâce à François Tarantini et à son équipe de bénévoles l’organisation permettait d’accéder aux vidéos, d’inscrire ses remarques et d’enrichir le projet.

UN DIAGNOSTIC COMMUN, UN PROJET PARTAGÉ

L’objectif du collectif de la Société Civile est de parvenir à un projet partagé avec les grenoblois sur la base d’un diagnostic commun sur la situation de crise que connait Grenoble : crise financière avec les impôts les plus élevés de France, crise d’attractivité avec les pertes d’emplois, crise d’insécurité avec le nombre d’ agressions violentes le plus fort de France pour 1000 habitants, crise de la valeur des biens qui s’effondre, crise de la participation citoyenne..

DES ÉLÉMENTS FACTUELS ÉTABLIS, INCONTESTABLES

A partir de ces constats qui résultent d’éléments factuels établis -et non de fake news- par la Chambre Régionale des Comptes ou les comparatifs Nationaux du Ministère de l’Intérieur et de la Chambre des Notaires, les solutions élaborées par le collectif sont les seules à prendre en compte toutes les dimensions de la crise avec leur financement.

UN CLIMAT DE CONFIANCE AVEC L’ABBAYE

A l’Abbaye c’est dans un climat de confiance et de respect que les débats se sont déroulés en plein air.

A l’intérieur de la Maison des Habitants, un groupe d’une dizaine d’Insoumis, le parti qui soutient (?) Eric Piolle discutait entre eux au même moment.

Le collectif en contact direct avec la population et les partisans d’Eric Piolle repliés sur eux-mêmes ? Tout un symbole qui démontre avec qui se prépare l’avenir de Grenoble.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *