E.PIOLLE à France 2 : DE LA COM’ POUR RIEN

Beaucoup de “com” pour rien ! En effet Eric Piolle était en duplex de Grenoble lors de “l’Emission Politique” de France 2.

Un Duplex qu’il aura fallu attendre très tard à l’occasion duquel les journalistes Léa Salamé et Thomas Sotto ont interrogés le Bourgmestre de façon très générale, de manière à ce que le caractère dogmatique de la politique grenobloise ne puisse pas apparaître. Ni son bilan.

LE GRAND TIMONIER COCHE LES CASES de SA COM’


Le grand Timonier a donc coché toutes les cases de sa com’ comme à son habitude. Répartition plus juste, prise en compte des évolutions environnementales, fin du système et petite leçon de morale (!), le tout enveloppé d’une bonne dose de généralités voir même de banalités.

LA PRESTATION N’A PAS SUSCITÉ L’ÉMOI sur le PLATEAU

La prestation pâlotte du pilote grenoblois n’a d’ailleurs pas suscité l’émoi sur le plateau. A se demander si le duplex était entendu sur place ? Oui, il l’était ! Malheureusement aucunes idées, solutions ou même réflexions de la part de Monsieur Piolle. Simplement une exposition médiatique voir climatique, tel un courant d’air…

TOUJOURS NIVELER PAR LE BAS


Sur le fond, on entend la petite musique du “petit Marx Allobroges”, qui prône la répartition des richesses. Tous d’accord avec cela mais pourquoi faut il systématiquement que les héritiers autoproclamés humanistes veuillent toujours niveler par le bas ? Sauf pour eux.

BILAN CATASTROPHIQUE POUR LE QUOTIDIEN des GRENOBLOIS

En effet le bilan de Mr Piolle est catastrophique pour le quotidien de ses administrés : moins de dynamisme économique, plus d’insécurité, moins de démocratie, plus d’impôts, moins d’investissement, des pertes considérables d’emplois ,plus d’endettement et enfin plus de pollution, le tout en cinq ans, bravo! Même une baisse de la lecture publique. Les gilets jaunes, tous les citoyens de notre ville et même de notre métropole devraient demander des comptes !

RÉVISION des POLITIQUES de DÉPLACEMENTS


La société civile par son impulsion ainsi que l’expertise et l’expérience d’Alain Carignon entend bien répondre rapidement et efficacement à ces problématiques. 80 pistes et un projet autour de la concertation, de la co-construction.

Révisions de la politique de déplacement avec un travail sur les connexions et les infrastructures ainsi qu’un travail sur les services pour les différentes catégories d’usagers selon qu’ils soient travailleurs, chômeurs, étudiants ou retraités… 

DÉVELOPPEMENT de L’ATTRACTIVITÉ

Développement de l’attractivité de Grenoble par la rénovation urbaine, l’augmentation des effectifs de police, de la logistique et de l’arsenal juridique municipale par des arrêtés de tranquillité publique nécessaires à leurs efficacité.

LA FIN DU CLIENTÉLISME POLITIQUE

Une démocratie renforcée avec un projet issue des grenoblois, une restructuration des missions, de la technocratique métropole, de l’attribution des compétences aux élus répondant désormais aux besoins de l’intérêt général et non plus au clientélisme politique.

Un impôt maîtrisé par la Société Civile, avec le seul projet proposé, financé par valorisation du patrimoine grenoblois abandonné mis au service du renouveau économique et du désendettement de la municipalité.

E.PIOLLE : AYEZ LA LUCIDITÉ de VOTER SOCIÉTÉ CIVILE

Une ville moins polluée et plus humaine avec un effort considérable, enfin apporté, à la création de parcs et au désengorgement du Y grenoblois tenant compte de l’urgence sanitaire grenobloise.


Bref, monsieur Piolle, vous voudrez bien rendre les clefs de la ville, vous avez aggravé les problématiques et dégradé la maison Grenoble et la vie de ses citoyens. Votre bilan nous amène à vous demander d’avoir la lucidité de voter pour la Société Civile dans un an!

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *