FONTAINE : LA MAJORITÉ de la MÉTRO EXPLOSE

La bombe à fragmentation de l’explosion de la majorité de la Métro en fin de mandat produit ses effets commune par commune. Eric Piolle (Verts/PG) avait marqué la rupture publiquement avec Christophe Ferrari (PS repenti) à propos du pharaonique “Planétarium” de Pont de Claix que personne ne sait comment stopper.

Lors des voeux de la Métro les élus Verts/PG/Ades se sont fait porter pâle et ils tirent dans les coins à propos de l’élargissement de A 480 qu’ils ont pourtant voté.

LA MÉTRO : UN BATEAU IVRE

Mais la cascade se poursuit dans les communes. A Fontaine les 3 élus “Insoumis” dont Jérôme Dutroncy, Vice Président (Verts/PG) de la Métro ont décidé de quitter le navire de Jean-Paul Trovero le Maire (PCF) qui prend l’eau de toute part. Ça fait un pataquès monstre parce que le même Trovero et les élus PC gèrent toujours officiellement la Métro ensemble ! On imagine les rapports dans l’exécutif de l’agglomération, bateau ivre.

JP TROVERO (PCF): SANS ÉTAT D’ÂME

Constatant que les rats quittent le navire municipal JP Trovero, comme à son habitude, ne fait pas dans la subtilité. Il rappelle à Katia Cazo (DL du 19/1/19) « que lors des législatives, j’ai soutenu Mélenchon pour la présidentielle et ses candidats pour les législatives, sans état d’âme. » Qui pouvait penser qu’il ait des états d’âme ?

“JE LES AIS PORTÉ”

Résumant avec sa délicatesse bien connue « C’est moi qui les ai mis sur ma liste, en écartant des personnes valables. Je les ai portés. » Et de dénoncer «des ambitions personnelles de prise de pouvoir. Bon, pourquoi pas… Mais pas à 15 mois des élections. On a un mandat à finir. »

UNE FIN DE MANDAT CALAMITEUSE

Il attendait de la reconnaissance ! Mais au contraire la fin calamiteuse du mandat pousse Jérôme Dutroncy, Sophie Romera et Alexandre Cohen à prendre la poudre d’escampette. On retrouve la technique des Rouge/Verts Grenoblois qui ont gouverné 13 ans avec M.Destot et sont censés n’être pour rien dans la situation de Grenoble !

LA GABEGIE TROVÉRO DANS L’OEIL DU PARQUET FINANCIER

A Fontaine la gabegie de la gestion a valu un rapport accablant de la Chambre Régionale des Comptes et une mise en garde à vue de JP Trovero avant les suites judiciaires qui devraient intervenir. Côté restaurants, voitures, cartes à essence, côte d’Azur… les élus ne se sont pas privé.

ON VEUT MA PLACE” (!)

Dans cette ambiance délétère Jean-Paul Trovero a décidé de retirer leur délégation à ces élus en particulier d’Adjointe à Sophie Romera qui veut conduire une liste contre lui. Il juge que c’est “une trahison”. Il hurle à la mort : « une rupture. Elle veut être la première. C’est une attaque personnelle. Et quand on me tire dessus, je sais que c’est ma place qu’on veut. »

ILS DÉCOUVRENT “LA PRATIQUE du POUVOIR” à la FIN

On peut toucher à tout sauf à “sa place” (!). Bien entendu tout à leur duplicité les 3 élus racontent en réponse que « cette pratique du pouvoir ne correspond pas à ce que l’on attend de la politique, on veut la faire autrement». A 12 mois du premier tour des élections municipales il était temps de s’en apercevoir.

Il est très probable que les Fontainois mettront tout ce beau monde dans le même sac et voudront enfin tourner la page de cette gestion clientéliste et coûteuse. Pour JP Trovero la messe est dite.

UNE SEULE VOCATION : DÉTRUIRE

Mais en explosant toutes les majorités auxquelles ils ont contribué les Rouge/Verts grenoblois sont en train de faire la démonstration éclatante qu’ils ne peuvent pas assumer leur bilan.

Jusque-là le seul “talent” des élus Rouge/Verts était la destruction des adversaires. En un mandat à Grenoble avec le divorce annoncé de la France Insoumise avec Eric Piolle, les élus Verts/Ades de Raymond Avrillier et Vincent Comparat auront également prouvé qu’ils savaient aussi s’autodétruire.

Les grenoblois auraient préféré qu’ils laissent une trace positive de leur passage à la tête de la collectivité.


Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *