ANTICOR: E.PIOLLE DOIT RÉPONDRE

Concernant les signatures de charte, nous envisageons une communication nationale à l’occasion de la journée du 9 décembre. Vous verrez à ce moment le jugement de la mise en place des chartes notamment à Grenoble” avait répondu (19/10/18) Thierry Labelle le “responsable” d’Anticor 38 à Adrien Fodil qui l’interrogeait au titre de EGR38 .

LA JOURNÉE DU 9 DÉCEMBRE N’A PAS EU LIEU

Nous avons tous attendu cette “journée” à l’occasion de laquelle l’association de lutte contre la corruption allait mettre sur la table les manquements d’Eric Piolle à la charte qu’il avait solennellement signée le 22 janvier 2014 en pleine campagne électorale, le “Dauphiné” en rendant largement compte…

E.PIOLLE A ÉLIMINÉ L’OPPOSITION de 11 ORGANISMES

En effet Eric Piolle s’était engagé (notamment) a ce que l’opposition soit représentée dans tous les organismes importants et à lui confier la commission des finances. Il n’advint rien de tout ceci puisque l’opposition a été éliminée de 11 organismes et n’a jamais présidé la commission des finances.

T.LABELLE (Anticor) S’INTÉRESSE à ÉCHIROLLES

Adrien Fodil a donc saisi à maintes reprises Thierry Labelle lequel se confond en réponses dilatoires. Il est en tout cas pris la main dans le sac pour avoir menti en renvoyant à un 9 décembre qui n’a jamais eu lieu.

D’autant qu’entre temps il a trouvé le loisir de participer à une réunion à … Echirolles dont il est ancien Conseiller Municipal (Verts) pour dénoncer les dérives de la municipalité communiste relevées dans un rapport de la Chambre Régionale des comptes !

LE RAPPORT de la CRC SUR GRENOBLE SOUS SILENCE

Rappelons qu’à Grenoble  la municipalité a bénéficié d’un rapport accablant de la Chambre Régionale des Comptes. Outre l’information judiciaire pour le soupçon de favoritisme dans l’affaire de la journée des Tuiles, les juges dénoncent des illégalités dans l’acquisition du siège d’une banque (!) dans les recrutements du directeur de campagne comme directeur de la com’, du compagnon d’une adjointe, dans la présence d’un agent trouble caché 15 ans… Autant de dossiers susceptibles de “relever d’une juridiction pénale”... comme à Echirolles, qui laissent Anticor de marbre.

T.LABELLE : ANTICOR NE PORTE PAS PLAINTE

Au point que Thierry Labelle a même répondu (mail du 19/10/18) “qu’ Anticor 38 ne porte pas plainte tout simplement parce qu’il n’en a pas possibilité n’ayant pas le droit d’ester en justice.” 

Les Verts/Ades ont mis une marionnette à la tête d’Anticor 38 sans même vérifier sa capacité à répondre. Ainsi les plaintes contre les comptes de campagne de Macron, contre les sondages de l’Elysée de Sarkozy, contre Alexis Kholer le SG de l’Elysée, Marléne Schiappa… pour n’évoquer que les dernières, n’existent pas. Ni celle contre Christian Estrosi parce qu’il avait, dans un courrier de l’Assemblée Nationale, fait la promotion des Amis de Nicolas Sarkozy…

E.PIOLLE ACTIONNAIRE à SINGAPOUR : ANTICOR REGARDE AILLEURS

Bref s’agissant d’Eric Piolle Anticor est démuni. Même pour juger le contrat passé publiquement avec l’association qui l’a adoubé électoralement.

Rien non plus sur les soupçons de trafic d’influence de Yann Mongaburu (Verts/Ades) et toujours rien sur les actions d’Eric Piolle à Singapour, les subventions publiques faramineuses perçues par l’antenne grenobloise de la société, maintenue en déficit artificiel, comptant moins de 10 salariés.

T.LABELLE POSE UN PROBLÉME ÉTHIQUE, DÉONTOLOGIQUE, MORAL

Se pose un problème éthique, déontologique, moral. Comment le système local peut il maintenir Thierry Labelle comme représentant officiel d’une association pour l’éthique et la lutte contre la corruption ?

E.PIOLLE TRAHIT SON 121 EME ENGAGEMENT

Eric Piolle doit répondre de ses manquements à la charte qu’il a signé même si ses amis ne lui posent pas la question. Car il s’agit-là du 121 ème engagement qu’il n’a pas respecté non plus. Et pas du plus léger.

C’est toute l’opacité du système municipal qui est mise en cause avec ce non respect et cette liberté prise par Eric Piolle à l’égard de ses promesses à la fois concrètes et morales.

R.AVRILLIER et T.LABELLE : le COUVERCLE SUR LA MARMITE

Plus Eric Piolle a signé des chartes (Roosevelt, promotion des femmes..) moins il les a personnellement respecté. Jusque-là, la mise en place de “contre-pouvoirs” dont il tire les ficelles, lui a permis d’échapper à toute mise en cause.

Raymond Avrillier et Thierry Labelle ne pourront pas tenir le couvercle sur une telle marmite jusqu’aux élections municipales.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *