ESPLANADE : 1000 LOGEMENTS SANS ÉCOLE

Les élèves auront toujours été les grands oubliés de la bétonisation de la ville. A Jean Macé par exemple une génération d’élèves aura accompli sa scolarité dans des préfabriqués avant que l’école Simone Lagrange ne voit le jour pour rattraper le retard.

LE TOUR DE PASSE PASSE d’E.PIOLLE ET V.FRISTOT

Mais maintenant la municipalité poursuit le bétonnage de l’esplanade en faisant à nouveau l’impasse sur l’école ! Prés de 1000 logements dont 50% de HLM sont en construction dans le secteur.

La main sur le coeur Eric Piolle et le triste Sire Vincent Fristot (Verts/Ades) avaient monté un tour de passe passe indiquant que ce serait la nouvelle école Simone Lagrange, de l’autre côté de l’Isère, qui accueillerait les nouveaux élèves.

“LA PASSERELLE SANS ARRÊT PROMISE, SANS ARRÊT REPORTÉE”

Bien entendu aucune évaluation sérieuse des effectifs n’avait été fournie et côté maternelle la municipalité en a profité pour annoncer la fermeture de l’école Claude Bernard, ne pouvant réparer la toiture !

Mais pour rejoindre cette école Eric Piolle a annoncé à maintes reprises la réalisation d’une passerelle sur l’Isère permettant aux élèves de l’esplanade de franchir le fleuve. L’Union de Quartier Grenoble-Confluence rappelle dans un communiqué (18/12/18) “qu’elle est sans arrêt promise et sans arrêt reportée : 2018, puis 2020, puis 2023. Les habitants ont des doutes d’autant plus forts que la municipalité actuelle a déjà supprimé de ses projets 3 ponts ou passerelles (pont aval, en face de Durand Savoyat, passerelle de la gare, passerelle en face du parc Tarze) de manière autocratique, sans la moindre concertation.”

LA SUBVENTION POUR LA PASSERELLE EST PARTIE AILLEURS !

Il y a en effet de quoi être inquiet. Mais l’Union de Quartier dénonce au passage une double entourloupe : “cet équipement n’est toujours pas inscrit au PPI de la Métro. Par ailleurs, l’union de quartier a porté à la connaissance des habitants le montant de la subvention, versée par le SMTC à la ville de Grenoble, dans le cadre du contrat d’axe pour le tram E : 5.4 Millions d’Euros. Cette subvention aurait dû, en toute logique, financer la passerelle vers l’esplanade depuis longtemps ; en effet, pour obtenir ce montant de subvention, la mairie a compté les tours du Clos des Fleurs (533 Logements, 50% de la subvention) dans le faisceau d’intensification urbaine autour de la ligne E.”

Y.MONGABURU (Verts/Ades) et E.PIOLLE : VALSE DE L’ARGENT PUBLIC

En clair Yann Mongaburu le Président (Verts/Ades) du SMTC, toujours borderline avec les siens, a accordé une subvention en acceptant qu’Eric Piolle triche sur son affectation. On s’étonne de ce fonctionnement clanique étendu à la Métro dans le silence complice de Christophe Ferrari (PS repenti), ce qu’on comprend bien -car il est primo-dépendant de la majorité Rouge/Verts- mais également des autres communes, ce qui est plus surprenant. Ces petits arrangements avec l’argent public sont ils monnaie courante à la Métro ?

A HOCHE IL FAUT AMPUTER LE PARC POUR CONSTRUIRE L’ÉCOLE

Le cas des élèves de l’esplanade est symbolique de la situation scolaire de la ville qui explose. Dans le quartier Hoche/de Bonne ou 1 200 logements ont été construits(!) il faut amputer le parc hoche pour faire face aux besoins non anticipés.

Dans tous les quartiers la bétonisation de la ville produit des tensions dans les écoles alors que rien n’avait été prévu pour y faire face.

LE DOSSIER SCOLAIRE VA ÊTRE TRANSMIS AUX SUCCESSEURS

Rappelons la lignée des si brillants Adjoints au scolaire qui ont créé cette situation : JM Cantéle (Verts/Ades) entre 2001 et 2008, Paul Bron (app PS) entre 2008 et 2004 et aujourd’hui, depuis 2014 le sectaire Vincent Malbet (Verts/PG) totalement fuyant dans le dossier de l’esplanade. La municipalité Piolle dans la grande tradition des municipalités Destot va transmettre le dossier scolaire à ses successeurs dès l’année prochaine .

EXISTE T IL UN DOMAINE OU E.PIOLLE N’A PAS TRICHÉ ?

En ayant dépensé ailleurs la subvention destinée à la passerelle permettant de relier l’esplanade à l’école Simone Lagrange. Existe t il un domaine dans lequel la municipalité Piolle aura assumé ses devoirs de base ? Dans lequel elle n’aura pas triché avec les grenoblois ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *