QUELS PROCHES D’ÉLUS ONT BÉNÉFICIÉ de la GRATUITÉ?

Le logiciel de facturation révèle que plusieurs élus métropolitains ont bénéficié de la gratuité totale pour des obsèques de proches entre 2012 et 2015″ dénonce le jugement de la Chambre Régionale des Comptes notifié le 7 novembre dernier et révélé par Grenoble Agglo le blog du Club 20 de Denis Bonzy (20/12/18) puis le Dauphiné (22/12/18)

50 000 € DE FRAIS de BOUCHE PAR AN AUX POMPES FUNÉBRES !

Ce favoritisme sur fonds publics s’ajoute à la gabegie de la gestion de la société des Pompes funèbres Intercommunales gérée par la Métro : “des frais de communication à hauteur de 392.000 euros entre 2011 et 2012 ou des frais de bouche voisins de 50.000 euros par an… Mais ce que l’on retiendra surtout c’est le salaire mensuel brut de la directrice : 20.775 euros” avait résumé France 3 lors de la sortie du rapport.

DES FRAIS DE VOYAGES EXORBITANTS …

Mais les juges ont aussi relevé que “Le coût des voyages et déplacements pris en charge par la SEM PFI a doublé à partir de l’exercice 2010-2011, passant de 24 k€ à 50,9 k€, puis est resté à un niveau élevé au cours de l’exercice suivant, à 44 k€. Les billets de train et d’avion sont commandés par l’intermédiaire d’une agence de voyage, à laquelle la SEM a réglé 16,3 k€ de factures en 2010-2011, contre 9,2 k€ en 2009-2010.

... A VENISE, BARCELONE, SAN SEBASTIAN, MILAN

La société publique a même organisé un Conseil d’administration à… Barcelone, des réunions à Saint Brieuc pour un pont du 1e mai et à… la Grande Motte un mois de septembre, des déplacements à Valence, San Sébastian, Milan, Venise, Dusseldorf… ça rappelle la municipalité (Verts/PCF) de Fontaine, ses frais de restaurants, d’essence et ses voitures de fonction sur la côte d’Azur le week-end.

K.HABFAST (Verts/PG) “QUE LA RÉPUTATION DES PFI CONTINUE D’ÊTRE EXCELLENTE…”

Pour les Pompes Funèbres, l’inénarrable Klauss Habfsat le Vice Président (Verts/PG) chargé des équipements communautaires a répondu sur un seul point souhaitant que “la réputation des PFI continue d’être excellente et ne soit pas entachée par un salaire de la directrice générale que beaucoup considèreraient comme trop élevé” (!)

H.SABRI (Verts/Ades) VICE-PRÉSIDENT des POMPES FUNÈBRES

On a connu les Rouge/Verts plus vindicatifs ! Bien entendu l’élu n’a répondu sur aucun des autres points. On ne sait toujours pas à ce jour quels sont les élus qui ont fait bénéficier à leurs proches de la gratuité des obsèques ?

Rappelons que Hakim Sabri l’Adjoint (Verts/Ades) aux finances de Grenoble est Vice Président de la société concernée. Depuis juillet 2015 une enquête pour abus de biens sociaux a été ouverte par le Procureur de la République, confiée à la Police Judiciaire et constatons qu’elle n’est pas conduite avec la même célérité que celle qui a concerné en leur temps un homme comme François Fillon pour prendre un exemple au hasard.

C.FERRARI, K.HABFAST, RESPONSABLES MAIS PAS COUPABLES ?

Il faut dire que toute la période couverte concerne les élus actuels : Christophe Ferrari (PS maintenu, puis repenti) en était le Vice Président aux Finances avant d’en être Président et depuis 2014, Klauss Habfsat en est le Vice-Président responsable. Mais pas coupable ?

LE TOUR de PASSE PASSE SUR ALPEXPO

Le malheureux Klauss Habfast est cet élu qui couvre toutes les gestions : celle d’Alpexpo qui mériterait une information judiciaire jamais ouverte. En décembre, dans une touchante unanimité majoritaire provisoirement retrouvée, les élus de la Métro ont accepté le transfert de l’équipement de la ville à l’agglomération. Personne n’a demandé de comptes, Marie-Josée Salat Vice Présidente (PS maintenu) à l’économie se réjouissant « des initiatives entreprises au cours des dernières années, qui ont d’ores et déjà permis de redresser la situation de l’équi­pement Alpexpo » (!) (DL du 23/12/18)

TOUS LES ÉLUS LA MAIN DANS LE POT DE CONFITURE

Une société qui ne paie ni ses loyers ni ses dettes ! Mais de qui donc faudrait il “redresser”, sinon de la gestion de… MJ Salat Adjointe de M.Destot jusqu’en 2014. On comprend que la Nomenklatura locale s’entende pour mettre ces gros tas de poussière sous le tapis afin de n’éclabousser personne. Car tous ont mis les mains dans le pot de confiture de cette gestion désastreuse, y compris les élus Verts/Ades qui ont siégé jusqu’en 2008 au Conseil d’Alpexpo à travers la personne de Pierre Kermen, la période des fortes “dérives”.

UN CHAMP de MINES à FRAGMENTATION

Alpexpo sans ouverture d’information judiciaire jusque là, les Pompes funèbres Intercommunales ou elle est engagée depuis 2015, le soupçon de favoritisme d’Eric Piolle dans le dossier de la fêtes des Tuiles (information judiciaire depuis avril dernier), affaire de l’acquisition du siège de le rue Paul Claudel qui devrait donner lieu également à une saisine de la justice, gestion des élus PCF/Verts de Fontaine pour laquelle JP Trovéro (PCF) a déjà été placé en garde à vue… la fin de mandat s’effectue dans un champ de mines à fragmentation qui devraient éclabousser la majorité locale.

L’ATTELAGE MÉTROPOLITAIN DANS LE FOSSÉ

Dans ce contexte, les acrobaties politiques d’Eric Piolle qui passe des Insoumis au PS en humiliant en même temps Christophe Ferrari -son trop dévoué serviteur- rendent quasi impossible l’arrivée en gare de “l’attelage” métropolitain. Le plus probable ? Il devrait finir dans le fossé. A purin ?

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *