LA COALITION PIOLLE/ FERRARI EXPLOSE AUSSI

« Il ne faudrait pas que cela soit perçu comme un caprice d’élu »,a lancé Eric Piolle ( Verts/PG) a son mandataire Christophe Ferrari ( PS repenti) lors de la dernière séance de la Métro. ( DL du 22/12/18) Décidément c’est vraiment Noël : tous les masques tombent.

3 PLANÉTARIUMS DANS LA RÉGION

En effet un ” caprice” à … 10 M€ que Christophe Ferrari avait obtenu en échange du financement par la Métro de la fermeture de Grenoble pour un coût de … 10 M€. Donnant donnant. Lui faisait don à Pont de Claix d’un pharaonique ” Planétarium” . Peu importe qu’il en existe déjà 2 dans la Région à Vaulx en Velin et à St Etienne et un troisième est en projet à Vulcania . Ils ont beaucoup de mal à faire le plein et les dépenses de fonctionnement qu’ils engendrent sont considérables

E.PIOLLE HUMILIE C.FERRARI ( PS REPENTI)

En cette période de vaches maigres les élus de la Métro poursuivant la dépense publique inconsidérée sans aucune considération de l’argent public. La Métropole est un bateau ivre sur tous les dossiers.

Mais le plus intéressant est évidemment le revirement apparent et la perfidie d’Eric Piolle à l’égard de Christophe Ferrari qu’il humilie sans ménagement. Voilà que son propre sous-phare grandiloquent et vide qui était son paravent, se trouve pointé comme un élu qui ruine le contribuable par “caprice”.

LE GROUPE VERTS/PG/ADES ” NE PARTICIPE PAS AU VOTE “

Alors qu’Eric Piolle et son groupe – le premier de la Métro qui a placé Ferrari à ce poste- avaient cautionné au départ le Planétarium sans aucune retenue. Or en décembre au moment de lui voter l’autorisation de si­gner le marché pour la cons­truction du bâtiment et d’enté­riner la création d’un établissement public ils ont décidé de ne pas participer au vote. Cette rouerie permet au projet de se poursuivre tout en jetant un pavé sur la tête du brave Christophe Ferrari qui n’a pas tout compris.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE A EMPOCHE LES CHÉQUES

La municipalité Piolle a empoché les chèques de Christophe Ferrari , l’avance de 6 M € en paiement des actions de GEG, le financement de la fermeture de Grenoble, a bénéficié des paroles des perroquets de l’exécutif de la Métro tels Ludovic Bustos ( voirie) et Guy Jullien ( commerce) qui ont accepté de répéter que tout allait bien à Grenoble moyennant des Vice Présidences rémunérées et maintenant que ceci est empoché, Eric Piolle leur fait un bras d’honneur à tous. Ils ont l’air malins.

E.PIOLLE TRAHIT TOUT LE MONDE

A propos d’honneur ce qui frappe le plus est l’incohérence du Maire de Grenoble, son absence de fiabilité dans la durée. Il a tour à tour trahi JL Mélenchon, Yannick Jadot, Elisa Martin… et maintenant Christophe Ferrari qui a pourtant apporté toutes les garanties, accepté d’être un paillasson politique, rejoint même le groupuscule Hamon auquel Piolle va s’allier afin d’être totalement compatible.

LE PLANÉTARIUM : UNE GROSSIERETÉ de C.FERRARI

Il est bien mal récompensé. Avec ce mépris affiché des hommes on comprend chaque jour mieux l’insoutenable prétention d’Eric Piolle qui godille politiquement au gré de ses humeurs.

Bien entendu l’affaire du Planétarium est une grossièreté qui correspond bien à la “gonflette” dont Christophe Ferrari fait preuve à Pont de Claix. Inversement proportionnelle à son influence. Il veut ébahir ses concitoyens pour les élections municipales. N’ayant rien accompli de notable, balloté par une majorité dont il est l’obligé, pas le leader, il a tapé dans la caisse afin de dégager 10 M€ pour se faire remarquer chez lui. La politique à l’ancienne, la plus dépassée, la plus rejetée, la plus condamnée qui soit.

LE FINANCEMENT N’EST NI PRÉVU NI ORGANISÉ

Mais soutenue sans vergogne au départ par les Rouge/Verts grenoblois bienheureux d’encaisser leurs dividendes de leur côté.

Bien entendu le projet est un gouffre financier qui n’est d’ailleurs assuré d’aucune des subventions qu’il espère. Il manque déjà 500 000 € selon Jean-Damien Mermillod-Blondin . Un Maire a prononcé une incongruité : avez-vous un “ business plan” ? a demandé Jean Lovera à la Métro. Il s’est fait envoyé sur les roses. On ne mange pas de ce pain-là a répondu en substance Guillaume Lissy ( PS maintenu) . Car vouloir connaitre les parts de financements publics et privés en investissement et fonctionnement pour une dépense de cet acabit relève de la provocation…

E.MOULINIER ( DL) ” CET ÉVÉNEMENT EN DIT LONG SUR L’ÉTAT DES RELATIONS PIOLLE/FERRARI”

Eve Moulinier ( le Dauphiné ) ne s’y est pas trompé : “cet événe­ment politique nous en dit très long sur l’état des relations en­tre Piolle et Ferrari. Ah, elle va être belle la préparation des municipales ! ” Il intervient en effet au moment ou Eric Piolle doit se séparer des Insoumis pour s’allier aux élus PS maintenus et repentis. Il commence en leur tirant dans le dos.

Pas certain que ses nouveaux-futurs alliés soient aussi tolérants que les précédents. Eric Piolle pourrait bien finir par se retrouver seul. Alors ce ne sera pas seulement ” la préparation” des municipales qui va être “belle”… mais les municipales elles-mêmes.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *