HOCHE : CES ARBRES QU’ON ABAT

1 200 logements ont été construits entre la rue Hoche et le quartier de Bonne. Face à cette apport de près de 5000 nouveaux habitants, le jardin des Vallons compte 1,4 hectares seulement.

Le nouveau quartier s’appuyait sur l’existence du parc Hoche conçu au départ pour l’ensemble de HLM. Mais ce parc est en même temps rogné en toutes occasions.

LE PLAN D’URBANISME N’A PAS SANCTUARISÉ LES PARCS

D’abord le plan local d’urbanisme (PLU) de 2004 porté par un élu Verts/Ades, Pierre Kermen, alors Adjoint à l’urbanisme  n’a pas sanctuarisé les parcs et jardins ce qui a permis à la municipalité Destot de vendre une parcelle à un promoteur privé pour construire l’hôtel Okko.

IL FAUT ENCORE AMPUTER LE PARC HOCHE

Maintenant pour faire face à l’absence totale de planification des équipements scolaires à proportion des logements construits, il faut en catastrophe, amputer encore le parc pour construire une nouvelle école !

Cette impéritie des élus PS et Verts qui n’ont que la lutte entre la pollution et l’attention au scolaire à la bouche en dit long sur leur cynisme. Ils bétonnent d’abord et observent les besoins ensuite!

LES PERROQUETS ONT RÉPÉTÉ LE MÊME DISCOURS

Afin d’éclairer le débat rappelons la co-responsabilité des élus à l’urbanisme qui se sont succédé  et ont mené la même politique de bétonnage en répétant le même discours comme des perroquets : Pierre Kermen (Verts/Ades) de 2001 à 2008, Philippe de Longevialle (app PS) de 2008 à 2014 et depuis 2014 Vincent Fristot (Verts/ades) qui était déjà dans la municipalité en 2001…

LES ADJOINTS AU SCOLAIRE ONT FAILLI à LEUR MISSION

Côté Adjoints au scolaire ça n’a pas été plus brillant puisqu’aucun n’a anticipé la question des écoles alors que tous votaient la construction des logements : Jean-Marc Cantèle (Verts/Ades) de 2001 à 2008, Paul Bron (app PS) de 2008 à 2014 et maintenant le nouvel Attila des arbres, Fabien Malbet (Verts/PG).

Si Grenoble descend à moins de 12 M2 d’espaces verts par habitant et la pollution augmente on le doit à ces hommes et à ces municipalités.

UN MORATOIRE DE LA BETONISATION

Le collectif de la Société Civile avec les citoyens propose un moratoire de la bétonisation, un inventaire des besoins insatisfaits (écoles, jardins, espaces sportifs …) et la reconquête par la création de nouvelle places vertes comme au centre ville en remplacement de l’actuelle Maison du Tourisme et place Vaucanson en créant un parking souterrain.

LE PARC HOCHE SYMBOLE DE CETTE POLITIQUE

Une vision d’une ville à vivre qui s’oppose aux doctrinaires assoiffés d’arbres abattus remplacés par des brindilles. Le scandale du Parc Hoche réduit année après année est un malheureux symbole de cette politique.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *