A 480: E.PIOLLE DANS LA PANADE

Comme prévu la “marche pour le climat” d’hier a épargné Eric Piolle. Et pour cause .Quatre Grenoblois (!) ont engagé un recours contre l’élargissement de A 480 dont Jean Jonot un vétéran du clan Verts/Ades. Ce dernier s’en va répétant que ” quand on augmente le gabarit d’une voirie, on sait d’avan­ce le résultat : l’augmenta­tion du trafic. Nous n’acceptons pas cet­te priorité donnée au profit de quelques­ uns aux dé­pens de la santé de tous “

LES DEUX BOUCHONS, PREMIÉRE SOURCE de POLLUTION

Tandis que Christine Bollaert rappelle que ”  94 % des habitants de l’agglomération sont expo­sés à des seuils d’exposition aux particules fines qui dé­passent les recommanda­tions de l’OMS (Organisa­tion mondiale de la santé)”. Les discours entendent toujours effacer le réel: les bouchons de A 480 et de la rocade Sud sont les deux principales sources de pollution automobile de l’agglomération grenobloise.

LES ÉLUS ONT CONSTRUIT EN BORDURE DES VOIRIES POLLUÉES

Les populations les plus exposées sont celles qui habitent, ou travaillent ou vont à l’école en bordure de ces voies. Qui sont les élus qui ont permis ces constructions en totale opposition aux recommandations des organismes de contrôle de la pollution? Les élus PS/PC et Verts de l’agglomération.

La “marche pour le climat” a donc interpellé … Christophe Ferrari (PS repenti) sur A 480 et … le centre commercial Neyrpic. Pas sur l’extension de Grand Place.

J.DUTRONCY ( Verts) ROI DU BLABLABLA

C’est Jérôme Dutroncy un Vice Président Verts de la Métro qui a été chargé de leur prodiguer la bonne parole. Côté blablabla , pas de problème. Il sait faire: ” le constat de l’urgence écologi­que et sociale est partagé,  la volonté de la Métro est de mettre cette transition énergétique et écologique au cœur de son projet de territoire” a t-il répondu. ( DL du 9/12/18) ça ne mange pas de pain.

LES ÉLUS “CONTRE” LES ÉLARGISSEMENTS DEVIENNENT “POUR”

Mais le plus drôle est la montée au créneau des élus pour l’élargissement de A 480 qu’ils ont bloqué prés de 20 ans sous la pression des Verts. Pendant toutes ces années ils répétaient l’axiome selon lequel ” élargir c’était créer un aspirateur à voitures”. Pendant ce temps toutes les grandes agglomérations Françaises réalisaient leurs contournements et Grenoble régressait.

LE DOS AU MUR ILS LÂCHENT TOUT A AREA

Devenus les 5 eme et 7 eme bouchons Français et la première source de pollution, ayant manqué tous les contrats de plan pour financer les élargissements, le dos au mur, les élus de gauche et Verts ont été contraints d’accepter le pire des financements pour mettre fin à une situation aberrante: celui de l’Aréa en échange d’une augmentation du prix des péages et de l’allongement des concessions ! Notons au passage:  ” la marche pour le climat” et les gilets jaunes ont eu la délicatesse de ne pas s’attarder sur ce fait.

R.SULLI :  “CA NE POURRAIT PAS ÊTRE PIRE”

Alors Renzo Sulli et Jean-Paul Trovero les Maires (PCF) d’Echirolles et de Fontaine défendent sans ciller le contraire de ce qu’ils ont tout le temps répété: ” le cons­tat aujourd’hui, c’est que la si­tuation actuelle est catastrophi­que.Cela ne pourrait pas être pire ! Il fallait faire quelque cho­se. Et pour moi, cet élargisse­ment à 2X3 voies aura un im­pact positif, il permettra une fluidification du trafic” affirme Renzo Sulli( DL du 9/12/18)

DES SOLUTIONS Y COMPRIS EN TERMES DE POLLUTION

Pour JP Trovero  “si on com­mence à retarder les travaux, ça veut dire qu’on prend des bou­chons pour des années enco­re.Et ça, ce n’est pas entenda­ble . Tout cela apporte de véritables solutions y compris en termes de pollution de l’air “. ( DL du 9/12/18) On dirait des perdreaux de l’année. Leur parti cogère l’agglomération depuis 1995 ! Jusque là, ce qui était “entendable” concernait le refus d’élargir pour ne pas accroitre le nombre de voitures.Maintenant le bilan de leur gestion: ” ça ne peut pas être pire” (!)

DES EXCUSES AUX VICTIMES

Mais les habitants de l’agglomération sont désormais en droit de demander des comptes aux élus qui ont géré l’agglomération maintenant que ceux-ci reconnaissent clairement les décisions prises qui accroissaient la pollution en développant les bouchons.MM Destot, Safar, Madame G.Fioraso et tous les exécutifs PS/PC/Verts devraient présenter leurs excuses  aux victimes.

E.PIOLLE SE FAIT TRÉS PETIT

Dans cette cacophonie Eric Piolle dans la panade se fait très petit. Sa majorité Rouge/Verts a voté l’élargissement et son mode de financement. Le pire pour elle. Alors dans le DL il balbutie, ratiocine , tourne autour du pot pour ne rien dire: “l’enjeu d’inventer un nouveau mode de déplacement tout en améliorant l’esthétique était très important. La voie dédiée au covoiturage est destinée à faire tomber le ratio terrible de 1,5 passager par voiture.C’est pour cela qu’on a mis la pression sur les acteurs qui ont l’habitude de construire des autoroutes ” ( DL du 9/12/18) Quelle pression ? Sinon les autoriser à l’élargir.

ENGAGEMENT N°54 : “METTRE FIN AUX PROJETS D’ELARGISSEMENT”

Bien loin de son engagement N°54 selon lequel la municipalité promettait  de  “mettre fin aux projets d’élargissement de l’A 480”. (!). Le malheureux.

Ou Jean Jonot ( Verts/Ades) n’a pas tout compris ou bien après Raymond Avrillier qui a déjà engagé des recours aussi,  la municipalité continue à jouer double jeu sur un sujet de cet ampleur démontrant son cynisme.

LA POLLUTION AUGMENTE et la ” MARCHE” IGNORE LES RESPONSABLES

Il est en tout cas étonnant qu’une “marche pour le climat” puisse se dérouler avec autant de non dits, d’impasses et de faux semblants. En effet les deux bouchons de l’agglomération polluent et avec le plan de circulation de la municipalité Piolle, elle avait augmenté de 15 % selon Atmo qui n’a plus publié de résultats depuis.

CE SONT LES HABITANTS QUI TRINQUENT

Ces éléments factuels précis ne sont jamais portés à la connaissance de ceux qui sont préoccupés sincèrement par l’avenir de la planète, son réchauffement et les conditions de vie et de santé des habitants. Ce sont ces derniers qui trinquent et en particulier ceux qui ont été installés en bordure de ces voiries. Etrangement les seuls élus responsables passent entre les gouttes. Jusqu’à quand?



Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *