LE GRENOBLOIS J-A FRALON : “LE JOURNALISME AVANT INTERNET”

 

José-Alain Fralon, étudiant, a été membre de l’Union des jeunes pour le Progrés, le jeunes gaullistes, avec Alain Carignon. Ce grenoblois devenu grand reporter au “Monde” et collaborateur régulier à la revue Schnock sera à la librairie Arthaud ce jeudi 8 novembre à 18 h pour signer son dernier livre “le journalisme avant internet”  (éditions La Tengo).

Un livre qui fourmille d’anecdotes dont celle qui concerne André Veyret, journaliste au Dauphiné libéré, qui “n’hésite pas, lui, à prendre la tête d’un groupe de jeunes policiers grenoblois pour poursuivre l’agresseur d’une prostituée, avec la ferme intention d’attraper sa carte d’identité et de faire passer sa photo dans son journal.”

Il s’agit surtout de dresser le portrait d’une époque, où la presse écrite, quotidienne comme hebdomadaire, avait les moyens d’envoyer des équipes aux quatre coins du monde comme dans les endroits les plus retirés de l’Hexagone. Le temps, avant l’Internet et les portables, où il fallait se battre pour pouvoir dicter ses papiers à son journal, mais le temps aussi où les reporters avaient la possibilité de rester plusieurs semaines, voire plusieurs mois, sur place pour les besoins de leur enquête. C’était pas forcément mieux avant, semble nous dire Fralon, mais c’était pas mal quand même.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *