L’ARGENT COULE à FLOT, QUE FAIT E.PIOLLE?

Que fait Eric Piolle ? Quand il découvre qu’un locataire de HLM disposait de 50 000 € en espèces rue Gusto Gervasoti au Village Olympique. Quatre membres d’une même famille ont été mis en examen (DL).

Dans un HLM vide du Lys Rouge la police avait découvert… 150 000 € en espèces avec, comme dans les banques, une machine à compter les billets. En début d’année 20 000 € en espèces ont été trouvés dans un appartement HLM de l’Alma à l’occasion  d’une intervention de la police (DL du 26/1/18).

LES GROSSES CYLINDRÉES STATIONNENT OU CIRCULENT DANS LES QUARTIERS 

A Mistral 500 000 € en espèces ont été versés par billet de 500  pour payer la caution d’un prévenu 3 mois avant son procès.

Les grosses cylindrées, voitures, motos, scooters, circulent ou stationnent dans les quartiers. Les trains de vie sont sans commune mesure avec les critères d’attribution d’un logement social. Actis présidé par Eric Piolle et Grenoble-Habitat présidé par Maryvonne Boileau (Verts/Ades) ferment les yeux.

Pourtant les élus municipaux, les cadres de ces organismes, les gardiens … tout le monde voit. La gangrène à des conséquences considérables sur le fameux “lien social” puisqu’il est impossible d’intégrer les jeunes à une société normale avec ces modes de vie dominants qu’ils côtoient.

“L’assignation à résidence” dont Eric Piolle parle avec des trémolos dans la voix est bien là et ce sont les élus qui la créent.

LES MAFIAS PEUVENT S’OFFRIR DES LOGEMENTS PRIVÉS 

Le logement social n’a pas pour objet et vocation d’abriter les mafias. Elles peuvent s’offrir des logements privés !  Pourquoi choisissent elles les HLM sinon parce qu’elles savent y être à l’abri. Merci qui ?

C’est pourquoi Alain Carignon et les collectifs de citoyens veulent réintroduire de la vie “normale” dans les quartiers : installation des services municipaux en tête desquels le Maire afin de bien marquer cette reconquête. Le siège de la police municipale serait déplacé de la rue Lesdiguières à Mistral. GEG, Eaux de Grenoble…. participeraient à cette reconquête en s’installant dans les quartiers.

EXPULSER LES FAMILLES QUI UTILISENT le LOGEMENT SOCIAL POUR LES TRAFICS

Ils proposent d’habiliter les cadres volontaires des organismes, les gardiens d’immeubles afin qu’ils puissent dresser procès verbal. Ils proposent de signaler au fisc toutes les anomalies de train de vie (grosses cylindrées louées ou acquises en RFA ou en Suisse) des locataires. On sait bien que c’est au portefeuille qu’il faut frapper.

Ils veulent créer un critère de tranquillité publique dans les attributions de logement, engager des procédures d’expulsion lorsque les familles se servent du logement social pour les trafics, dresser avertissements puis amendes aux familles dont les mineurs sont mis en cause dans les trafics.

CAPTER LES NUMÉROS MINÉRALOGIQUES des VOITURES VOLÉES

S’ajoutant à la création d’un réseau de vidéo protection opérationnel 24h sur 24 en lien avec les polices municipales renforcée et armée et Nationale.Un réseau qui capterait les numéros minéralogiques des voitures volées afin de stopper à la source la recrudescence des attaques et cambriolages violents.

SUPPRIMER LES AVANTAGES A CEUX QUI DÉGRADENT LES BIENS 

Mais la nouvelle équipe de Grenoble veut aussi supprimer les avantages tarifaires facultatifs dans les secteurs culturels, sportifs, de transport  à tout Grenoblois convaincu d’agression d’agents de la force publique, de sapeurs-pompiers d’ambulance, d’agents communaux ou de dégradation de biens publics ou privés comme l’a mis en application le Maire de Voiron.

LA RÉGLE DES 3 TIERS : SOCIAL, PRIVÉ, ACTIVITÉS

Sur le moyen terme la lutte contre la délinquance passe aussi par une prise en compte de la sécurité dans les choix urbanistiques et  un meilleur équilibre du nombre de logements sociaux. Avec la règle des 3 tiers dans les quartiers comme rappelé dans le Big Bang de la société civile pour Grenoble : HLM, co-propriété et activités. Avec un moratoire de  la bétonisation de la ville.

A.CARIGNON “JE SUIS OPÉRATIONNEL POUR METTRE EN OEUVRE les SOLUTIONS”

Il n’est pas question que Grenoble devienne Naples. La dérive doit être stoppée. Plus on attend plus ce sera difficile. Ceux qui préparent l’avenir de Grenoble en sont conscients. Face à cette urgence ils ont choisi de travailler avec Alain Carignon car, comme il le dit lui-même : “les grenoblois  comprennent que je suis opé­rationnel avec la société civile Grenobloise, jeune et totale­ment renouvelée, pour  mettre en œuvre les solutions avec coura­ge et sans faillir.” (DL du 12/7/18)

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *