POLICE : LES QUARTIERS EXCLUS de la “RECONQUÊTE RÉPUBLICAINE”

Au vu des documents publiés, les quartiers de Grenoble ne semblent pas avoir été retenus dans la « reconquête républicaine »  affichée par le Ministre de l’Intérieur aujourd’hui. Alors que les chiffres de notre agglomération sont accablants comparativement aux autres, il semble que l’absence de mobilisation municipale sur ces questions de délinquance rende inopérantes nombre d’actions de prévention et de répression” a déclaré hier soir Alain Carignon après les annonces de Gérard Collomb le Ministre de l’Intérieur.

 LES DÉLINQUANTS LOGÉS par la MUNICIPALITÉ NE SUBISSENT AUCUNE CONSÉQUENCE de LEURS ACTES 

Grenoble n’apparait en effet pas sur les cartes de reconquête des quartiers. Pour Alain Carignon  « A Grenoble les délinquants occupent les quartiers, l’espace public, sont logés par la municipalité, ne subissent aucune conséquence de leurs actes, ni amendes ni même un avertissement quelconque de l’autorité municipale.  La politique d’attributions de logements comme les appels d’air aux étrangers en situation irrégulière, la bétonisation systématique de la ville, créent des tensions considérables qui rendent la lutte contre l’insécurité de plus en plus difficile”

” LE GOUVERNEMENT S’EN REMET AU CHOIX des GRENOBLOIS POUR LEUR SÉCURITÉ” 

Mais pour l’ancien Maire de Grenoble “Il n’est pas choquant que le gouvernement s’en remette au choix des grenoblois pour leur propre sécurité. C’est à eux de vouloir une politique qui prend en compte la globalité du drame qui se pose à la ville et d’orienter la politique suivie jusque-là dans une voie diamétralement opposée.” 

LES CHOIX MUNICIPAUX SONT TOUS PRODUCTEURS de DÉLINQUANCE 

Réaliste il constate : “Il est en effet impossible d’accompagner les choix municipaux qui sont tous des facteurs producteurs de délinquance, soit de façon explicite avec les discours victimaires, les expositions anti-police, l’urbanisme de ghettos, la suppression de la vidéo-protection, l’affaiblissement de la police municipale, la paupérisation organisée ou implicite par le clientélisme politique et ses résultats électoraux”.

A.CARIGNON: “JE SUIS CONVAINCU DE POUVOIR FAIRE FACE”

Il  “appelle donc à une prise de conscience générale car plus le temps passe, plus le redressement sera difficile. La gangrène progressant à la fois sur tout le territoire grenoblois  mais aussi dans l’économie réelle créant une situation qui exigera de plus en plus de courage pour être affrontée. C’est une des raisons de mon engagement car je suis convaincu de pouvoir y faire face” .

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *