Avec J.SOLDEVILLE (Verts/Ades) LA MUNICIPALITÉ FINIT 2017 dans la HONTE

“L’affaire Alstom montre comment Macron a vendu les intérêts français à l’étranger. Comme tous les perroquets LREM, Émilie Chalas n’y trouve rien à redire. En fait, Macron, c’est le régime de Vichy avec un sourire Colgate !” a tweeté Jérôme Soldeville un élu (Verts/Ades) de la municipalité Piolle rapporte Stéphane Echinard dans le DL (29/12/17).

La comparaison du régime d’aujourd’hui à l’occupation Nazie est plus qu’une faute, une honte. Ceux qui ont résisté à l’occupation, ceux qui ont été suppliciés, déportés sont donc comparés aux citoyens de 2017. Ils ont vécu des situations comparables.

E.MACRON et E.PHILIPPE SONT LES NOUVEAUX PÉTAIN et LAVAL 

Emmanuel Macron et Edouard Philippe sont les nouveaux Pétain et Laval de 2017. Eric Piolle qui leur résiste va être fait Compagnon de la Libération à la fin du conflit.

La majorité Rouge/Verts se disqualifie à chaque étape, emportée par son idéologie de culture totalitaire. Il s’agit pour Jérôme Soldeville -dont la logorrhée se répand sur la toile à flot ininterrompu-  de construire avec son clan une histoire ou ils jouent le beau rôle. Il répand la parole du Procureur Plenel qui jette sa haine de l’Etat en permanence , pour soigner ses blessures d’enfance n’ayant pas supporté que De Gaulle fasse muter son père de Guyanne, afin de détruire ce qui reste de collectif à la Nation Française.

FAIRE RESPECTER NOS FRONTIÈRES C’EST LA RAFLE du VÉLODROME 

Ainsi Macron c’est le régime de Vichy et en parallèle il existe un “racisme institutionnel Français” développe Edwy Plenel ce que reproduit complaisamment Jérôme Soldeville. Ainsi un étranger entré en situation irrégulière dans notre pays n’a pas de comptes à rendre, sinon c’est la rafle du Vélodrome  d’Hiver.

E.PIOLLE NE DEVRAIT PAS COMMENCER 2018 DANS LA HONTE 

Ils créent une histoire virtuelle pour justifier leurs postures outrancières et commettent “un crime contre l’esprit” comme l’a tweeté Alain Carignon qui demande à Eric Piolle de “se séparer vite de son Conseiller J. Soldeville”. C’est en effet la seule chose à faire si l’histoire, les drames, la période noire que la France, Grenoble et nos massifs ont traversé et un minimum de hiérarchisation dans les faits ont encore une signification pour la municipalité.

Dans une ville Compagnon de la Libération, d’instinct, le Maire devrait réagir sous peine de continuer à être à côté de son rôle et de la ville. Eric Piolle peut mettre fin à cette honte avant le 31 décembre à minuit. Ce serait mieux que de commencer l’année 2018 en cette si vilaine compagnie.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *