A 480: GRENOBLE PARALYSÉE JUSQU’EN 2023

Ce soir à 17 h les bouchons s’allongeaient sur A 480 comme souvent: le rétrécissement de la voirie dans la traversée de Grenoble résulte d’une volonté des élus de l’agglomération. Depuis une vingtaine d’années ils ont refusé de proposer l’élargissement dans les contrats de plan afin de complaire aux Khmers Verts.

Résultat: A 480 et la rocade sud sont les deux premières sources de pollution des automobiles  de l’agglomération grenobloise. Sans compter les heures perdues et la perte d’attractivité et d’emplois. Au passage cela ne les a pas empêché de créer Bouchayer-Viallet en bordure de A 480 en ne tenant pas compte des recommandations de Air Rhône-Alpes qui préconise de ne pas construire en bordure des axes pollués.

E.PIOLLE (Verts/PG) VOULAIT METTRE FIN AU PROJET D’ÉLARGISSEMENT de A 480

Eric Piolle avait fait figurer dans ses ” engagements” de” mettre fin au projet d’élargissement de A 480″ ( N°54 ) . Un ” projet” qui n’était porté par aucun élu de la gauche et des Verts.

Mais devant la catastrophe qui s’amplifie ( 120 000 véhicules/Jour à Voreppe!) , les financements privés  (Aréa) , la pression du département et de la Région passés à droite, l’augmentation de la pollution, ils ont fini par céder le dos au mur. Avec moult contorsions, controverses puisque Raymond Avrillier, lequel comme Vice Président (Verts/Ades) de la Métro jusqu’en 2008 avait obtenu des élus PS le blocage de l’élargissement, a encore déposé un recours pour l’empêcher.

L’ÉCOLE VALLIER, LE GYMNASE , BOUCHAYER-VIALLET VICTIMES de la POLLUTION 

Ils font donc beaucoup de bruit autour de l’enquête publique, multiplient les fausses informations: ainsi l’école Vallier, le gymnase, les populations riveraines qui sont les victimes de cette pollution depuis 20 ans sont ils instrumentalisés comme s’ils allaient être mis en danger avec une fluidité retrouvée!  En criant au loup Vincent Fristot ( Verts/ades) Adjoint à l’Urbanisme et les autres élus tentent de faire oublier leur propre responsabilité dans les atteintes à la santé dont sont victimes les élèves, les sportifs et les habitants du fait de leurs choix dogmatiques.

L‘AGGLOMÉRATION GRENOBLOISE RECULE PAR RAPPORT AUX AUTRES 

Mais les automobilistes prisonniers des bouchons cet après midi n’ont rien à attendre d’ici… 2023. Si tout se passe bien. Si Christophe Ferrari, Eric Piolle et les autres ne polluent pas aussi l’enquête publique.

De plus en 2023 l’agglomération Grenobloise n’aura pas rattrapé son retard: elle se sera mise au niveau de la première décennie 2000. Les autres agglomérations auront encore progressé. Non seulement il faut franchir cette étape d’amélioration de A 480 et de l’échangeur du Rondeau ( les riverains d’Echirolles de la rocade sud sont des victimes de Renzo Sulli PCF) , mais il faudrait s’atteler aux autres défis.

Pour préparer l’avenir les grenoblois ne peuvent pas compter sur l’exécutif de la Métro, attelage brinquebalant entre élus PS canal historique, Verts/Ades, Parti de Gauche , PCF et associés .

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *