BIBLIOTHÈQUES: LE COLLECTIF DEMANDE UN VOTE à la RENTRÉE

“En refusant d’aller à la vota­tion citoyenne et en refusant les termes de la pétition du col­lectif Touchez pas à nos biblio­thèques, Éric Piolle bafoue ses engagements de campagne. Armé d’arguments rhétori­ques et de talentueux commu­nicants, il espère que sa straté­gie politique passe inaperçue écrivent deux membres élus de la liste Piolle qui ont quitté la majorité las des engagements trahis.

E.PIOLLE VOULAIT PASSER les LÉGISLATIVES et ARRIVER à L’ÉTÉ

Bernadette­ Richard-Fi­not et Guy Tuscher se sont fendus d’un communiqué ( DL 22/7/17) pour condamner leur leader. De leur côté les usagers et le bibliothécaires regroupés dans le collectif ” Touchez pas à nos bibliothèques” ont annoncé qu’ils attendent Eric Piolle de pied ferme à la rentrée.

En effet ils avaient accepté de parlementer ce qui a permis à Eric Piolle et ses candidats de passer les législatives ce que nous avions annoncé ici dés le 26 mai. Expliquant également que cela lui permettait de tenir jusqu’à l’été pour espérer étouffer tout mouvement au moment des vacances.

E.PIOLLE TRAHIT SES PROPRES RÉGLES 

Avec son cynisme coutumier c’est ce que E.Piolle a fait. Il a engagé le dialogue avec le collectif le 22 mai et le 10 juillet au début des vacances il a annoncé qu’il ne respecterait pas la règle qu’il a lui-même édictée: les pétitionnaires seraient interdits de votation. Sa Grandeur a estimé Seule que les revendications étaient satisfaites.

« On avait décidé de ne pas prendre de décision tout de suite, explique Philippe Candegabe, syndicaliste Force ouvrière (FO). Or, on se rend compte qu’entre le 22 mai et le 11 juillet, il n’y a eu aucune avancée. » ( Dl du 17/7).

“ON NE CHANGE PAS LES RÉGLES du JEU EN COURS de ROUTE”

Nous, on veut cette votation car on ne change pas les règles du jeu en cours de route. Nous allons repartir en septembre, on n’abandonne pas le combat », poursuit le syndicaliste en montrant un tableau qui récapitule leur attentes.

Le DL explique qu’ils réclament six postes équivalent temps plein sur Alliance, avec 18 heures 30 d’horaires d’ouverture et 15 000 ouvrages en fonds documentaire. Ils souhaitent la réouverture de Prémol avec 1,5 poste et 8 heures d’ouvertures et 2000 ouvrages. Enfin, ils souhaitent l’ouverture d’Hauquelin avec un poste partagé avec la bibliothèque Jardin de Ville.

E.PIOLLE PRÉFÈRE UN DÉBAT SUR LE PIGEONNIER CONTRACEPTIF 

C’est ce que demandent les pétitionnaires qui sont 4000 et ont droit à la votation. Mais E.Piolle ne veut pas de ce débat public. Il préfère que les Grenoblois discutent à l’infini de savoir si on installe ou non un pigeonnier contraceptif à  Abry ou un four à pain public à Villeneuve… Là les échanges sont libres, forts, bénéficient de beaucoup de pub payante…

DEUX CO-LISTIERS: “COMMENT UN MAIRE PEUT RESTER LÉGITIME ?” 

Com­ment peut­on parler de démo­cratie participative quand le maire refuse de mettre en ap­plication ses principaux outils de concertation citoyenne dès qu’il se sent menacé ?

Com­ment un maire peut ­il rester légitime s’il bafoue ainsi les bases sur lesquelles il a été élu ?” demandent Bernadette­ Richard-Fi­not et Guy Tuscher qui ont été élus avec Eric Piolle dans sa majorité.

Ils le connaissent mieux que nous. Ils l’ont  défendu ainsi que son programme. Pas nous. Ils ont participé aux fameux séminaires dans le Vercors avec Erwan Lecoeur  qui leur serinaient ce qu’ils devaient dire et ne pas dire pendant la campagne afin de camoufler leur vraie nature.

LÉGITIMITÉ POLITIQUE: SI BASSE QU’E.PIOLLE VA TROUVER le PÉTROLE de C.FERRARI…

Ils aboutissent à la même conclusion que nous quant à la légitimité politique d’Eric Piolle. Elle est tellement basse qu’en la creusant encore il va trouver ce pétrole que son dévoué Christophe Ferrari (PS) cherche. 

Dés septembre nous serons mobilisés pour lui faire respecter un minimum d’éthique de comportement qui passe par la mise en oeuvre des règles qu’on définit soi-même !

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *