CE MATIN, L’AUTOROUTE à VÉLOS…

Pendant qu’Eric Piolle (Verts/PG) tente de prolonger les bouchons sur A 480 ( St Egrève/Pont de Claix) en développant des arguties pour bloquer le début des travaux, il demeure efficace pour créer le désert grenoblois.

Ces images que nous adresse ce grenoblois habitant du centre ville en disent plus long qu’un grand discours sur le résultat d’une politique.  Rappelons qu’Eric Piolle a refusé une étude d’impact préalable à la fermeture de Grenoble qui aurait permis de mesurer les conséquences économiques, environnementales et sur la pollution et d’en débattre sérieusement.

Jacques WIART (Verts/PG) JUGE L’ÉTUDE d’IMPACT SUR A 480 ” DÉFAILLANTE”…

Les mêmes, par la voix d’un véritable Khmer vert Jacques Wiart Conseiller municipal aux déplacements ( Verts/PG) reprochait lundi soir au Conseil municipal une “étude d’impact défaillante ” pour l’élargissement de A 480 alors que tout a été étudié dans le détail et présenté dans un document y compris le relogement des Castors s’ils sont dérangés….

Tandis que la baisse de 40 % des chiffres d’affaires des commerces , l’augmentation constatée de 15 % de la pollution sur les grands boulevards, les reports de circulation n’ont fait l’objet – eux- d’aucune étude d’impact par la ville de Grenoble: les grenoblois n’ont pas la chance de débattre à partir d’une “étude d’impact défaillante”….

LA MUNICIPALITÉ REFUSE de RÉALISER DES ÉTUDES D’IMPACT 

La municipalité Piolle qui donne des leçons sur les “études d’impact défaillantes” a été capable de réaliser les travaux de la piscine Jean Bron sans demander que les arbres soient protégés. Résultat, victimes des travaux, ils ont du être abattus. Jacques Wiart et les autres sont tout à fait en position de faire la morale aux autres.

DOUBLE PEINE: ON NE PEUT NI CONTOURNER NI TRAVERSER GRENOBLE 

La fermeture de Grenoble conjuguée au maintien des bouchons grenoblois– Grenoble est la 7 eme ville de France pour le temps perdu dans les bouchons, elle détient le 5 eme bouchon national sur la Rocade Sud et le 7 eme national sur A 480- serait une catastrophe économique et environnementale. Les Grenoblois subiraient la double peine: ne  plus pouvoir entrer dans Grenoble et ne pas pouvoir contourner la ville!

C’est ce qui est en oeuvre. Malheureusement pour les Rouge/Verts, les grenoblois prisonniers des bouchons ou spectateurs du désert ne se laissent pas berner par les mots car ils vivent les conséquences de cette politique dogmatique.

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *