GARE : L’ABSENCE de DÉPOSE MINUTE CRÉÉ LA PAGAILLE

De Destot à Piolle la continuité est grande. L’aménagement partiel de la gare – arrivé avec 10 ans de retard- est une de leur réalisation commune avec le même objectif commun : chasser la voiture.

« D’abord Il n’y a plus vraiment de dépose-minute et  ça c’est la cata » comme le dit un chauffeur de taxi au DL (16/4/17). Ajoutant : « Tous les particuliers viennent sur l’espace taxis car il est ouvert aux quatre vents. Sur l’espace dépose minute, il y a de toute façon toujours cinq ou six bagnoles garées, per­sonne ne peut s’y mettre. Ré­sultat, le vendredi soir, le di­manche ou dès qu’un TGV ar­rive, les gens sont garés en triple file «.

DES USAGERS du TRAIN ONT BESOIN de la VOITURE

« Vous savez, quand on prend un client et qu’on l’amène à Mi­natec par cette seule rue d’ac­cès, il nous dit “et vous voulez faire un truc à renommée mondiale avec ça ?” ! raconte un autre chauffeur de taxi au DL.

La chasse systématique aux voitures est une catastrophe. Car, évidemment tous les usagers du train parfois chargés de bagages, les touristes qui viennent aux  sports d’hiver ne prennent pas tous les transports en communs suivant leur destination !

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/09/deplacements-en-2030-lavenir-des-transports-en-communs-cest-la-voiture/

“STATIONNEMENT SAUVAGE, CONTRE-ALLÉE SATURÉE…”

« Sta­tionnement sauvage, contre­ allée de la rue Émile ­Guey­mard saturée, sens interdit respecté à géométrie variable, il y a longtemps que les gout­tes d’eau ont fait déborder le vase de l’exaspération des ri­verains comme des profes­sionnels » raconte le DL.
Il faudrait ajouter l’autoroute à vélos de la rue Casimir Brenier qui a engendré un boyau pour la circulation automobile entrainant embouteillages supplémentaires et pollution. Sans oublier 25 places de stationnement supprimées.

Le parking silo de 1 100 places n’a jamais reçu plus de 100 vélos

1 100 PLACES : JAMAIS PLUS de 100 VÉLOS

Par contre le parking silo à vélos offre 1 100 places de stationnement pour les vélos. Il n’a jamais dépassé 100 places occupées selon les élus Verts/PG qui l’ont installé ! Mais pour passer d’un côté à l’autre de la gare par le souterrain les cyclistes doivent monter les escaliers avec le vélo sous le bras ! Rien n’a été prévu.

LA MUNICIPALITÉ PIOLLE DOIT ABANDONNER SON DOGMATISME

Personne ne nie que la place de la voiture se réduit en ville, les ménages sans voiture sont en augmentation, les modes de déplacement changent (marche à pied, vélo, transports en communs, véhicules partagés…) mais la municipalité Piolle doit abandonner son dogmatisme. Des usagers du train doivent se faire déposer ou se faire chercher en voiture et il est absurde de le nier et de chercher à l’empêcher.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/04/21/gare-les-arbres-ont-ete-abattus-pour-lautoroute-a-velos/

Sous peine d’aggraver la perte d’attractivité de Grenoble. Rappelons au passage – pour rire- qu’il existe un Vice Président de la Métro, M.Fabrice Hugelé Maire (PS) de Seyssins chargé de “l’attractivité du territoire”…

https://grenoble-le-changement.fr/2015/11/30/fr3-revele-pourquoi-la-gare-de-tgv-dauphine-savoie-a-disparu/

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *