LIBERTÉ de la PRESSE: LE “CONSEILLER SPÉCIAL” de PIOLLE ATTAQUE PLACE GRE’NET

A la suite de la description par Muriel Beaudoin Directrice de publication de Place Gre’Net des attaques , des menaces et de la tentative d’étranglement financier de nombreux internautes et démocrates grenoblois se sont manifesté sur le site du journal en ligne pour exprimer leur indignation.

LES PARENTS et ALLIÉS de la MUNICIPALITE ULTRA MINORITAIRES

La grande majorité condamne ces pratiques à côté des inévitables interventions ultra minoritaires des membres du service de communication, des parents et alliés de la municipalité qui jouent aux naïfs  dans leur commentaire: “ peut être y a t il un compromis à trouver?” ( christophe) . Un peu d’argent de la pub et je ne traite pas ce sujet.

PLACE GRE’NET PRIVÉ de RECETTES PUBLICITAIRES pour DÉLIT D’INFORMATION

Alors que Place Gre’Net a vu son budget publicitaire totalement supprimé depuis novembre 2016 après plusieurs avertissements sur les sujets traités, après qu’Eric Piolle lui-même confirme qu’il assume la décision et que des campagnes massives de pub’ se poursuivent dans toute la presse ( biennale de la ville en transition, journée des tuiles…) Caro demande si cette décision est ” dirigée contre vous, Place Gre’Net, ou fait-elle partie d’un ensemble plus vaste de diminution des dépenses dans le cadre des restrictions budgétaires, dont l’achat d’encarts publicitaires dans LES médias ?” Laquelle d’ailleurs justifie l’atteinte à la liberté de la presse car ce pauvre Piolle”vous avez dû sacrément l’indisposer, peut être par des enquêtes uniquement à charge” .

Car en Piolland analyser, commenter et ne pas se contenter de Sa Parole, c’est “enquêter à charge”. Alors il se comporte comme un vulgaire patron du CAC 40 à la tête d’un budget publicitaire: il veut faire taire les médias.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/05/05/place-grenet-eric-piolle-menace-la-liberte-de-la-presse/

RÉVÉLATIONS de PLACE GRE’NET: UN ÉLECTRO-CHOC 

Bien entendu il s’agit de peu de chose par rapport aux 10 000 connexions avec l’article qui témoignent de l’électro-choc que produisent les révélations de Place Gre’Net sur l’arrière-cuisine de la municipalité Piolle. Beaucoup de Grenoblois – non lecteurs de Grenoble, le Changement- découvrent avec stupéfaction ce qu’il en est des rouge/verts grenoblois. En élisant Piolle ils pensaient promouvoir une sorte de gendre idéal, ignorant son itinéraire caché ( son CV politique ne mentionnait pas ses candidatures avant 2000) ses engagements sur les lignes dures des Verts et sa capacité hors norme à affirmer l’opposé de ce qu’il fait comme on l’a vu y compris avec ses actions à Singapour alors qu’il brandit la lutte contre les paradis fiscaux en toutes occasions.

http://www.republicains38.fr/la-societe-de-e-piolle-les-aides-sont-publiques-a-grenoble-les-benefices-a-singapour/

E.LESOURT VERROUILLE les ÉLÉMENTS de LANGAGE du MAIRE…

Mais ce qui devrait convaincre définitivement les grenoblois du caractère nauséabond de cette municipalité est l’intervention directe de Enzo Lecourt, le conseiller spécial du Maire, celui qui dicte leur réponse aux élus, décide de ce dont le Maire peut parler , met fin quand bon lui semble à un entretien du Maire avec un journaliste  auquel il assiste systématiquement .

https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/24/h-sabri-vertsades-si-nous-avions-ete-bons-en-com/

…ABUSE de la CALOMNIE, de la DISQUALIFICATION , des ATTAQUES PERSONNELLES

En effet, suite aux faits énumérés par Muriel Beaudoing sur Place Gre’Net, au lieu de répondre en les contestant, les refusant, apportant des éléments contradictoires qui éclairent le débat, Enzo Lecourt utilise la calomnie, cherche la disqualification, conduit des attaques personnelles viles en dessous de la ceinture, dans la grande tradition de l’extrême gauche grenobloise dont Raymond Avrillier (Verts/Ades a fait profession, ce qui a dégagé le terrain pour Eric Piolle.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/01/les-elus-vertsades-une-pme-familiale-sur-le-modele-le-pen/

PLACE GRE’NET : ” FAUX JOURNAUX de DÉSINFORMATION”

Enzo Lecourt écrit ceci sur Place Gre’Net:

“Ah Muriel Beaudoing, sans aucun doute la prochaine directrice de la communication de Carignon. Car ne soyons pas naïfs, les repris de justice republicains sont encore a l’oeuvre ici. On remarque bien là leur tactique historique de créer de faux journaux de désinformation, au profit de leur manœuvres politiques, alimentés par des journalistes godillots aveuglées par l’illusion qu’ils ont d’être les nouveaux robert londres d’un media sans importance et deficitaire. Ne soyons pas naïf vous avez été créé pour manipuler les elections, et vous hurlez ici votre colère, pleurez votre désespoir de ne pas être respecté. Pour être respecté il faut travailler.”

UN ENNEMI de CLASSE à DÉTRUIRE PAR TOUS les MOYENS

On passera sur “Robert ” Londres (!) anecdote qui démontre la qualité du ” travail” sur lequel il donne la leçon. Mais ces agressions démontrent à nouveau la vraie nature sectaire de la municipalité, sa culture groupusculaire, sa méthode totalitaire puisque tout ce qui n’est pas avec elle, est automatiquement contre et donc l’ennemi de classe à détruire par tous les moyens. Ainsi Place Gre’Net serait l’émanation des Républicains, un “faux journal de désinformation” . On a connu plus subtil.

“LES PRATIQUES du FN ÉGALEMENT EN COURS à GRENOBLE”

Dans son article qui décrit le système municipal, Place Gre’Net a bien résumé la situation” Vous pensez que ces pratiques sont l’apanage du FN ? Eh bien non ! Au risque de vous surprendre, elles ont également cours à Grenoble” .

Ils ont bien osé également s’attaquer aux livres en fermant des bibliothèques.

E.PIOLLE DEVRAIT PRÉSENTER DES EXCUSES PUBLIQUES

Suite à cette nouvelle intervention de son “conseiller spécial” qui a dépassé toutes les limites – il vit également sur fonds publics ce qui impose une certaine retenue à l’égard de ceux qui ne pensent pas comme lui- Eric Piolle devrait présenter ses excuses publiques et sanctionner son collaborateur.

LE SILENCE ASSOURDISSANT de l’AFP GRENOBLE

Par ailleurs le silence assourdissant de la presse en général et de l’AFP en particulier est très étonnant. Il faut dire pour cette dernière que le correspondant Grenoblois a plutôt tendance à monter au créneau quand la municipalité Piolle est … attaquée. C’est pourtant la fonction de l’AFP dont le directeur régional est  Frédéric Garlan et le chef de rédaction Pierre Pratabuy d’avoir l’épiderme sensible sur ces questions de liberté de la presse. On imagine le texte de la  dépêche qui serait depuis longtemps sur le fil si une municipalité de droite était accusée de telles pratiques  par un média indépendant….Tandis que la coalition Verts/PG/Ades Grenobloise dont le parrain est Raymond Avrillier est au dessus de tout soupçon.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/08/28/grenoble-elus-de-gauche-vertsades-jouent-victimes/

E.PIOLLE POURSUIT DANS LE DÉNI SUR LES ENGAGEMENTS TENUS

Ce nouveau coup de projecteur aveuglant qui met à jour un pan entier du fonctionnement municipal ne va pas faciliter la poursuite du verbiage municipal , de l’enfilage de perles d’Eric Piolle qui voudrait tenir encore 3 ans en refusant obstinément de prendre en compte l’avis des grenoblois sur tous les grands dossiers. De plus il poursuit dans le déni puisque, sur Place Gre’Net, qui lui donne la parole, il réitère qu’à mi-mandat “ il n’y a pas de renoncement”  sur les 120 engagements !  Jusque là il avait admis du bout des lèvres :» Quelques uns de ces engagements ont été mis en fragilité ” ( Gre’News 3 au 9/4/17) . Langue de béton, méthodes du FN, tentative de faire taire la presse, Eric Piolle va avoir du mal à achever son mandat.

https://grenoble-le-changement.fr/e-piolle-des-engagements-ont-ete-mis-en-fragilite/

Source : article Quand la Ville de Grenoble fait pression sur un média… puis le sanctionne | Place Gre’net – Place Gre’net

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

5 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *