ATTILA des ARBRES : LA GARE DÉFIGURÉE

E.Piolle est l’Attila des arbres. Rien ne repousse après son passage. Un acharnement suspect le conduit à éliminer systématiquement ceux qui ont eu le malheur de pousser. Il prend prétexte d’un seul malade pour abattre toute la famille comme on l’a vu avec les marronniers de la place Victor Hugo.

Rue Gueymard face à la gare les habitants et les passants ne comprennent toujours pas pourquoi les jeunes cerisiers du japon ont été abattus sans ménagement et sans prévenir ? Ils n’avaient aucune maladie.  Leur fleurissement annuel était un enchantement pour les voisins et les visiteurs de Grenoble.

L’ENGAGEMENT 87 PRÉVOYAIT L’EMBELLISSEMENT de GRENOBLE 

Dans un mépris total Eric Piolle n’a jamais daigné donner une seule explication. Depuis cette opération la désolation s’est installée sur ce trottoir délaissé qui est un lieu de passage, d’arrivée et de départ. Il est devenu une sorte de no man’s land dégradé en pleine ville comme si l’embellissement (engagement N°87) de Grenoble ne concernait que les beaufs attardés. Comme s’il n’existait pas des grenoblois qui ne partent pas en week end, qui profitent de la ville, qui s’y promènent ?

https://grenoble-le-changement.fr/arbres-une-haine-grenobloise/

AUCUN ÉLU “RESPONSABLE”, L.LHEUREUX (VertS/PG) A DÉMISSIONNÉ

Bien entendu avec sa volonté d’opacité la municipalité a présenté l’organisation des élus de façon à ce que les grenoblois ne puissent pas comprendre qui est responsable de quoi. Les appellations les plus fantaisistes figurent à coté des Adjoints et des conseillers municipaux qui appartiennent à des “pôles”. Ce qui ne permet plus d’interpeller un élu. La malheureuse Lucille Lheureux (Verts/PG) Adjointe à l’espace public semble en effet avoir totalement renoncé à faire quoi que ce soit. On ne sait même pas si elle était responsable des arbres ?

https://grenoble-le-changement.fr/2016/08/03/hecatombe-cours-de-liberation-histoire-paroles/

B.RICHARD-FINOT ( ext gauche):”LE MAIRE CONCENTRE TOUS les POUVOIRS”

Il est vrai que Bernadette Richard-Finot ( extrême gauche) qui vient de quitter la majorité municipale et la connait donc bien affirme que “le mai­re, qui concentre tous les pouvoirs, manage la Ville de Grenoble plus qu’il ne la gouverne”. Côté pouvoir personnel on comprend. Côté “management” on comprend aussi pourquoi HP a préféré faire un chèque pour qu’il parte.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/13/e-piolle-contre-par-deux-ex-membres-de-sa-majorite/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *