PLACE VICTOR HUGO: LA CHASSE AU STATIONNEMENT CONTINUE

Le trottoir déjà hyper-large de la place Victor Hugo entre les rues Béranger, Paul Bert et avenue Agutte Sembat est en train d’être élargi afin de pouvoir supprimer le stationnement. C’est la continuation de ce qui se produit dans nombre de rues ( Casimir Brenier, Lanoyerie, Colonel Dumont…) et la préfiguration de la fermeture d’Agutte Sembat.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/21/grenoble-a-coeur-une-alternative-a-la-fermeture-de-grenoble/

E.PIOLLE REFUSE LA MULTIPLICITÉ des MODES de DEPLACEMENT

La ville se rétracte et E.Piolle refuse de la multiplicité des modes de déplacement. Refusant qu’on puisse être successivement, suivant ses besoins, usager des transports collectif, automobiliste, cycliste ou adepte de la marche à pieds.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/09/deplacements-en-2030-lavenir-des-transports-en-communs-cest-la-voiture/

LES ÉTABLISSEMENTS ET L’EMPLOI SONT MENACÉS 

Quant on voit l’hôtel d’Angleterre tout proche on se demande comment un hôtel sans accès pourra poursuivre son activité? Déjà le Touring Hôtel à l’angle Alsace Lorraine/ Jean Jaurès est mort faute de stationnement, les élus préférant mettre un local technique devant son entrée plutôt qu’une place permettant aux clients de l’extérieur de la ville d’y accéder.

INTERDIT A CERTAINS D’HABITER LE CENTRE VILLE 

Place Victor Hugo, plus de possibilité de stationner à proximité d’un commerce ou de son domicile. Il sera interdit d’habiter l’hyper centre et de posséder une voiture. Des professions pour lesquelles c’est indispensable , des familles qui en ont besoin en certaines circonstances et même pour les usagers réguliers des transports en communs, du vélo ou de la marche à pieds mais qui peuvent peut être partir en vacances en voiture ou en avoir besoin pour un transport particulier sont carrément éliminées de la ville.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/27/fermeture-da-sembat-le-risque-du-plus-grand-plan-social-iserois-selon-la-cci/

LA THÉORIE DU GRAND REMPLACEMENT EST EN OEUVRE

Pourtant avec 2 200 places supprimées en surface en 10 ans la municipalité Destot/Safar (PS) avait fait fort. Le résultat en rideaux baissés et pertes d’emplois est pourtant sous nos yeux.
Mais en accélérant la municipalité Piolle est en train d’effectuer un choix de population: c’est la théorie du grand remplacement qui est mise en oeuvre sans ménagement comme dans les démocraties populaires. Pour vivre à Grenoble il faut avoir épousé le modèle des Rouge/Verts. Un détail continue à leur échapper.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

Mais qui donc va le financer avec la décroissance qui est sa conséquence ? Elle est déjà la première de France pour l’impôt local.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *