AUJOURD’HUI, LA VILLE EN TRANSITION…

Les grenoblois nous adressent des images de" la ville en transition " aujourd'hui. Sauf qu'Eric Piolle ne fera pas une biennale sur le sujet. Victimes quotidiennes d'une ville sale et mal entretenue, les grenoblois doivent aussi supporter la grève pour mauvaise gestion : le personnel municipal ne digère pas d'être la variable d'ajustement de la ville ruinée au bord de la mise sous tutelle. https://grenoble-le-changement.fr/2017/03/09/ville-en-transition-la-grande-tromperie/ FERMETURES de BIBLIOTHÈQUES, MAISON de QUARTIER.... Fermetures de bibliothèques, de maison de quartier, réduction de la santé scolaire et maintenant la propreté urbaine à nouveau affectée. Au lieu de poursuivre une politique de communication , la municipalité Piolle devrait se pencher sur les réformes de structures et de périmètre municipal proposées par Alain Carignon, le collectif Grenoble, le Changement, les Républicains Grenoblois et le cercle des citoyens. https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/28/bibliotheques-nous-vous-demandons-un-moratoire-sur-le-depecage/ E.PIOLLE REFUSE LES RÉFORMES de STRUCTURES Recettes nouvelles par la vente du patrimoine que la ville n'entretient plus depuis 20 ans, vente du foncier d'Alpexpo , installation des services municipaux dans les quartiers - y compris le Maire- afin de les rééquilibrer par de l'activités et de la présence municipale avec en parallèle la valorisation financière des espaces libérés, les solutions existent pour financer les services aux grenoblois dans la ville de sa catégorie la plus imposée de France. https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/ ARC-BOUTÉS SUR LEURS DOGMES Mais les élus de gauche et Verts/Ades/PG demeurent arc-boutés sur leurs dogmes et la vente d'un patrimoine qu'ils ne peuvent pas entretenir sur fonds publics est considéré comme un crime de lèse-majesté! Alors que ces opérations permettaient de financer la solidarité , donnerait du travail à des entreprises et de l'attractivité à la ville. En poursuivant dans l'immobilisme des municipalités Destot/Safar (PS), couvert par un marketing coûteux,  la municipalité Piolle conduit Grenoble dans le mur. La nouvelle grève qui affecte la ville en est un nouveau témoignage visuel et olfactif . https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/20/destot-ou-piolle-ps-ou-vertsades-qui-a-ruine-grenoble/

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *