STATIONNEMENT : E.PIOLLE N’APPLIQUE PAS LA CONDAMNATION du TRIBUNAL

“La Ville va organiser le remboursement des sommes (…)Les modalités de remboursement (…) seront communiquées dans le mois à venir aux usagers concernés, par courrier et sur le site internet de la Ville” déclarait Jacques Wiart (Verts/PG) au nom de la municipalité Piolle le 15 février dernier (DL 15/2/17).

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/15/stationnement-le-tribunal-condamne-e-piolle-a-rembourser-les-grenoblois/

AU 1 er MARS le 121 EME ENGAGEMENT NON TENU

Depuis plus rien. Au 1 er mars, encore un engagement non tenu.  Le 121 eme !  Le tribunal Administratif a annulé la délibération scélérate de la  municipalité Piolle créant un nouvel impôt déguisé par la voie des tarifs de stationnement. Elle est condamnée à verser le trop perçu au dessus de 12 € à tous les grenoblois qui ont payé jusqu’à 70 € d’abonnement résident pour stationner à Grenoble depuis l’été dernier.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/02/20/mi-mandat-la-liste-des-120-tromperies-deric-piolle/

67 % des GRENOBLOIS ONT  VOTÉ CONTRE L’IMPÔT DÉGUISÉ

Il n’y a aucune “modalité” à organiser puisque la liste des payeurs est connue. Les grenoblois concernés  n’ont pas besoin de se faire connaitre comme voudrait le réclamer la municipalité espérant que ceux ci vont se décourager compte tenu de la complexité des démarches qu’elle veut créer pour se faire rembourser.  Ils sont connus.

7000 Grenoblois s’étaient exprimés à l’occasion d’une votation et à 67 % contre cet impôt déguisé mais la municipalité avait décrété unilatéralement qu’il fallait obtenir 20 000 voix pour être pris en compte!  Maintenant c’est le tribunal qui la condamne à son tour.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/23/matraquage-stationnement-2-elus-dextreme-gauche-lachent-piolle/

E.PIOLLE REFUSE D’APPLIQUER la DÉCISION de JUSTICE

Mais puisque, selon le “Dauphiné Libéré”  du 9 au 12 mars Eric Piolle est le phare du monde  car “tous les regards des médias nationaux et interna­tionaux vont se tourner vers Grenoble” (!) on se demande pourquoi l’application simple d’une décision de justice est si compliquée. La seule différence entre Marine le Pen et Eric Piolle ? La première annonce qu’elle ne répondra pas à la justice tandis que le second affirme appliquer la décision de la justice sans la mettre en oeuvre.

https://grenoble-le-changement.fr/2017/03/01/attention-ceci-est-une-publicite-payante-deric-piolle/

LE CLUQ AVAIT RÉCLAMÉ QUE L’ENGAGEMENT N° 49 SOIT TENU

Un grand classique de la tricherie des Rouge/Verts Grenoblois. Dès la décision du tribunal le Comité de Liaison des Unions de Quartiers (CLUQ) avait demandé que la municipalité saisisse cette occasion pour rétablir “la concerta­tion, promise, attendue (…)  Une véri­table concertation sur la politique de stationne­ment, basée sur un dia­gnostic complet et partagé” .

Les termes de l’engagement N°49 de la liste Piolle selon lequel  « Nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants, les associations environnementales et d’usagers des transports, les unions de quartiers et les conseils citoyens afin d’établir un diagnostic partagé sur l’état du stationnement à Grenoble ».(!).

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/04/stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

E.PIOLLE CHOISIT LA FERMETURE et la PROVOCATION: IL FAIT APPEL

Mais la municipalité a préféré se fermer, combattre à la fois les grenoblois et la justice en faisant appel de la décision du tribunal,  même si celui-ci n’est pas suspensif de l’obligation de rembourser. Cette nouvelle provocation démontre qu’Eric Piolle ne veut rien entendre, espérant toujours couvrir ces échecs par des opérations de vent telle “la ville de transition”.

Au passage on s’étonne que le CLUQ ainsi méprisé figure dans la liste de ceux qui cautionnent l’opération de com’. Area on comprend puisque Piolle a voté la prolongation de la concession des autoroutes et l’augmentation des péages, mais le CLUQ ?

https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/04/stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/

A.CARIGNON: “CETTE PERTE de RECETTES AGGRAVE LE DÉSÉQUILIBRE du BUDGET”

Plutôt que ces opérations de com’ Eric Piolle devrait plutôt vite rembourser les grenoblois et se pencher sur les conséquences de cette perte de recettes pour le budget de la ville. Comme le soulignait à juste titre Alain Carignon, Ancien Ministre au lendemain de la décision du tribunal :  “Ces tarifs devaient rapporter 1,4 M€ supplémentaires prélevés dans la poche des Grenoblois. Désormais c’est un manque à gagner. Il aggrave le déséquilibre du budget qui prévoyait encore une épargne nette négative de 2,3 M€. Il est devenu faux.”

Pour lui “La municipalité ne peut pas continuer à retarder l’heure de vérité pour Grenoble : elle doit engager les réformes de structures que nous proposons avec des recettes nouvelles permettant de sauvegarder les services aux Grenoblois.”

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/18/grenoble-oui-au-second-souffle/

Puisse t il être entendu.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *