MATRAQUAGE du STATIONNEMENT: VERS L’ANNULATION par le TRIBUNAL

Nouvelle Tuile pour Eric Piolle (Verts/PG) et bonne nouvelle pour les grenoblois. Le rapporteur public du Tribunal Administratif a conclu le 31 janvier selon le site d'information Place Gre’Net à l’annulation de la délibération instituant le matraquage des tarifs du stationnement : jusqu’à + 150 % d’augmentation ! https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/04/stationnement-payant-les-grenoblois-fuient-la-ville/ Pour la municipalité Piolle il s’agissait d’un supplément d'impôts  déguisé  puisque la recette prévue dans les caisses de la ville et prélevée dans la poche des Grenoblois est considérable : 2,1 M€ ! C’est en partie grâce à cette recette que la ville passe l’année et n’est pas mise sous tutelle tout en demeurant dans le  rouge pour son compte de gestion qui demeure négatif (épargne nette) .
l'engagement 49 piétiné sans vergogne par E.PIolle, E.Martin (PG) , Y.Mongaburu (Verts/Ades)
l'engagement 49 piétiné sans vergogne par E.PIolle, E.Martin (PG) , Y.Mongaburu (Verts/Ades)
E.PIOLLE A PIÉTINÉ SON ENGAGEMENT N°49  On le sait Eric Piolle avait décidé de piétiner aussi son engagement N°49 : «nous réunirons les acteurs économiques et les unions de commerçants (…) afin d’établir un diagnostic partagé. Ce diagnostic permettra d’identifier les solutions qui seront soumises à consultation » Avec un cynisme qui a choqué nombre de ses électeurs Eric Piolle a ensuite unilatéralement décidé qu’il n’y aurait même pas de concertation sur les nouveaux tarifs de stationnement qu’il mettait en place : il l’a annoncé avec aplomb devant l’assemblée des habitants du centre ville au mois de mai. https://grenoble-le-changement.fr/2016/05/26/nouveaux-tarifs-de-stationnement-annonces-vendredi/ A ce moment là on ignorait qu’il n’avait probablement même pas lu ses propres engagements. 66% des VOTANTS S'OPPOSENT AU MATRAQUAGE En quelques semaines le comité de liaison des Unions de Quartiers (CLUQ) a réuni 2000 signatures pour demander le respect des engagements pris devant les grenoblois. Nouveaux refus. Le CLUQ a imposé une votation à la municipalité qui a triché sur le bulletin de vote en l’amputant du rappel de l’engagment 49. https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/16/alain-carignon-eric-piolle-doit-respecter-le-vote-des-grenoblois/ Malgré ces procédés 66 % des grenoblois ont répondu « non » à Eric Piolle sur ces nouveaux tarifs. La municipalité s’est réfugiée derrière le mur qu’elle a érigé afin que jamis le pouvoir de décider ne soit rendu aux grenoblois : il faut 20 000 suffrages en faveur d’une décion pour qu’elle soit adoptée. Eric Piolle s’est défini lui-même comme l’étalon de la démocratie puisque c’est le nombre de voix qu’il obtenu aux élections muncipales. Chacun sait bien qu’un référendum et une élection n’ont pas le même nombre de participants ! https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/29/democratie-locale-le-temps-des-faussaires/ AVEC LES SEUILS de PIOLLE, GRENOBLE N'AURAIT PAS LE TRAMWAY ! Le référendum reconnu comme exemplaire de la municipalité Carignon avait permis au tramway de l’emporter avec 16 000 suffrages ce qui était une participation électorale exceptionnelle (31 000 votants au total) alors que la liste Carignon avait été élue au premier tour de scrutin avec plus de 30 000  voix. https://grenoble-le-changement.fr/2016/06/22/referendum-le-22-juin-1983-53-de-grenoblois-repondaient-oui-au-tramway/ ANNULER LES FOLIES de E.PIOLLE...  Si le tribunal administratif confirme l’avis de son rapporteur public Eric Piolle sera dans la panade. Les Grenoblois qui ont vu le tarif du deuxième abonnement de leur voiture passer de 12 à… 40 € ont quelques chances de voir ces folies annulées. ... A NOUVEAU DANS LA PANADE FINANCIÉRE  Côté recettes Eric Piolle se trouverait à nouveau dans une situation financière embarrassante qui démontrerait encore que tous ses expédients et ses mesures comptables pour continuer la gestion du budget de la ville «comme avant » mènent droit dans le mur. https://grenoble-le-changement.fr/2017/01/16/grenoble-le-rouge-aussi-pour-ses-finances/ RECULER LES INDISPENSABLES RÉFORMES de STRUCTURES Seule des réformes de structures, une modification du périmètre municipal comme le proposent les groupes de travail avec Alain Carignon sont de nature à permettre à la ville d’assumer ses tâches et de procurer aux grenoblois les services de proximité auquel les impôts les plus élevés de France qu’ils paient leur donnent droit.
One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *