MASSACRE de GRENOBLE: il y a un an VICTOR HUGO, MAINTENANT LA SUITE

  Aujourd'hui, requiem-anniversaire du massacre à la tronçonneuse de la place Victor Hugo. Il y a un an, les tronçonneuses du clan Écolo-Front-de-Gauche grenoblois avaient débarqué sans prévenir. Deux jours après, il ne restait rien.

>>> LA VIDÉO DU MASSACRE

requiem-victor-hugo-1
in memoriam la place Victor Hugo aimée des grenoblois

UNE DESTRUCTION SYMBOLIQUE DU MÉPRIS POUR GRENOBLE

Cette irrémédiable destruction symbolise le mépris de la municipalité E. Piolle (Verts/PG) envers ce qui fait la beauté et la vie de Grenoble. Mais il n'est pas question pour eux de s'arrêter là.

EN 2017, LE MÉPRIS S'AMPLIFIE

Car après la liquidation des marronniers centenaires en 2016, pour 2017 c'est celle du centre ville qui est prévue. Après l'envoi des tronçonneuses place Victor Hugo en 2016, c'est l'arrêt des battements du coeur de Grenoble qui est à leur programme de nouvelle année. Le Dr Piolle et son assistant C. Ferrari  vont boucher deux des artères indispensables qui l'irriguent : Agutte Sembat et République-Montorge.

>>> PLACE GRENETTE: CŒUR DE VILLE, CŒUR DE MÉTROPIOLLE

... Piolle sont descendus dans la rue
fin 2016 : les grenoblois ne se laissent plus faire
Seuls les grenoblois peuvent arrêter ces apprentis sorciers arrivés au pouvoir par tromperie. Il y a un an jour pour jour, ils avaient été pris par surprise place Victor Hugo.  Vont ils dans les mois qui viennent laisser Eric Piolle (Verts/PG) s'essayer à la chirurgie cardiaque sur celui de Grenoble, aidé de C. Ferrari (PS) qui s'imagine capable de tout, y compris tenir le scalpel ? Ils ont déjà dit fin 2016 qu'il n'en est pas question !

>>> VIDÉO DE LA MANIFESTATION DU 5 DÉCEMBRE

 
One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *