UNE MANIFESTATION MASSIVE ANTI PIOLLE AVANT le 30 JANVIER?

“Il va falloir penser à nous mobiliser à nouveau 2ème quinzaine de Janvier, selon les réponses apportées à ce courrier, et en tout cas avant le vote définitif Métro prévu début février, selon nos informations” écrivent les co-présidents des Unions commerciales et Unions de Quartiers (1) qui ont rencontré le 22 décembre Christophe Ferrari (PS) Yann Mongaburu (Verts/Ades) Ludovic Bustos (PS) qui portent au titre de la Métro le projet d’Eric Piolle (Verts/PG) de fermer l’avenue Agutte Sembat.

LA SUPPRESSION NON AFFICHÉE de 50 % des VÉHICULES AUTOMOBILES au CENTRE VILLE

Dans un courrier dont nous avons eu la teneur ils rappellent que la manifestation du 5 décembre avait pour objectifs leur opposition :

au véritable « coup de force » que constitue la transformation proposée par CVCM pour Grenoble avec la suppression non-affichée et radicale de près de 50% des véhicules automobiles au centre-ville, sans qu’aucune alternative quelconque de parkings ou transports en communs supplémentaires ne soit créée

LA SUPPRESSION des 4500 VÉHICULES MONTORGE/LAKANAL

    • – à la fermeture de l’axe majeur d’accès et de circulation interne à la ville qu’est le boulevard Agutte-Sembat avec ses 14.400 véhicules/jour, avec toutes les répercussions que cela comporte sur l’ensemble de la Région Urbaine Grenobloise et de 2 autres axes importants de la ville que sont la rue Lakanal et la liaison République/Montorge avec ses 4.500 véhicules/jour) ;

    AUGMENTATION DES TEMPS de TRAJETS et des EMBOUTEILLAGES

  •         – au plan de circulation envisagé, qui nous parait totalement inopérant et risque de supprimer toute fluidité à la ville, d’augmenter considérablement les temps de trajets et les embouteillages, voire de la rendre quasi impraticable aux professionnels du transport de marchandises comme de personnes médicalisées, ou aux artisans ;
  • 500 NOUVELLES PLACES de STATIONNEMENT SUPPRIMÉES
  • Après les 2200 places de stationnement en surface supprimées par la municipalité Destot (PS) en 10ans qui ont produit une première paupérisation des commerces ils ajoutent : “c’est une politique très restrictive qui serait mise en place avec près de 500 places supprimées en centre-ville dont 100 « subrepticement » via des terrasses de cafés-restaurants, fermées en hiver, et des hausses de tarifs de 30 à 50 %. Aucune nouvelle construction de parking en ouvrage n’est prévue”.  On sait que l’essentiel des grands parkings ont été réalisés par la municipalité Carignon qui favorisait l’économie, le commerce et l’emploi.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/16/commerce-pour-e-piolle-la-faute-a-st-martin-dheres/

FORTE AUGMENTATION de la POLLUTION dans le SUD de GRENOBLE

S’agissant de la pollution “ces reports automobiles se faisant avec des trajets plus longs en distance et encore plus en temps à cause des bouchons qui ne manqueront pas, il en résultera une forte augmentation de pollution. Celle-ci touchera toute la population, mais en particulier celle des quartiers sud de Grenoble qui est déjà la plus atteinte, comme le montre une étude scientifique ; elle subira une bonne partie des reports.”

https://grenoble-le-changement.fr/2016/02/01/pollution-la-carte-qui-accable-e-piolle-et-c-ferrari/

4 à 5000 EMPLOIS MENACÉS PAR LA DÉCROISSANCE

Au plan économique dont Eric Piolle se moque puisqu’il prône la décroissance, “le centre-ville de Grenoble constitue le 1er pôle commercial de l’Isère avec près de 650 millions € de chiffre d’affaires soit environ 25.000 emplois, et que 47% des consommateurs venant de l’extérieur de Grenoble (chiffres enquêtes ménage CCI), leur facilité d’accès est vitale pour l’activité. Un projet tel que CVCM, réalisé sans aucune mesure d’impact sur l’activité économique, pourrait ainsi s’avérer désastreux pour les entreprises avec des risques de baisses de chiffres d’affaires pouvant atteindre, compte tenu des différents observatoires disponibles, -20 à -30 % sur plusieurs années, du fait des travaux, des restrictions d’accès et de la politique de stationnement menée, avec en conséquence directe 4.000 à 5.000 emplois en jeu.”

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/27/fermeture-da-sembat-le-risque-du-plus-grand-plan-social-iserois-selon-la-cci/

L’ENSEMBLE des SERVICES MÉDICAUX, BANCAIRES, IMMOBILIERS SONT MENACÉS

Ce que veulent anéantir les Rouges/Verts Grenoblois est assez simple et résumé dans le courrier : “La bonne accessibilité à la ville est donc une priorité (…) aussi le tourisme, comme pour les salariés, le centre-ville cumulant 45% des emplois de la Métro (chiffres PLUI) ou l’ensemble des services médicaux, bancaires, immobiliers, administratifs que réunit cette Préfecture, ville centre d’une région urbaine de près de 700.000 habitants.” Car pour eux la faillite des banques et de l’immobilier est une bonne chose pour la transition écologique. D’autant que les actions placées à Singapour ne sont pas visées.

La carte de la pollution auto montre que les bouchons de A 480 et de la Rocade sud sont les premiers facteurs . Le report de 15 000 véhicules sur les boulevards et le sud de Grenoble devrait aggraver ce phénomène
La carte de la pollution auto montre que les bouchons de A 480 et de la Rocade sud sont les premiers facteurs . Le report de 15 000 véhicules sur les boulevards et le sud de Grenoble devrait aggraver ce phénomène

 

AUCUNE AMÉLIORATION SUR LA ROCADE SUD et A 480 AVANT 2022!

Du fait des 20 ans de retards dans l’élargissement des contournements de Grenoble car les élus PS/PC et Verts/Ades qui gèrent l’agglomération ne voulaient pas entendre parler de fluidité pour l’automobile afin de ne pas créer “d’aspirateur à voiture”, nous n’aurons aucune amélioration sur la Rocade Sud et sur A 480 avant 2022 ! Ce sont les premiers facteurs de pollution.

UNE ÉTUDE de SOLUTIONS ALTERNATIVES plutôt que LE SIMULACRE de CONCERTATION

En conséquence les responsables économiques et des Unions de Quartiers demandent :

  • un moratoire d’un minimum d’un an sur le projet CVCM/Grenoble, permettant une mesure sérieuse et professionnelle de son impact économique et social,
  • une étude de solutions alternatives qui n’ont pu être proposées dans le cadre du véritable « simulacre » de concertation qui a été organisé du 26/9 au 7/11/2016
  • de repousser dans les mêmes délais de travaux de la compagnie de chauffage sur le boulevard Agutte-Sembat dont le caractère d’urgence n’a pas été démontré, afin de laisser en particulier au monde économique le temps d’adaptation nécessaire.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/23/fermeture-da-sembat-les-clients-diriges-vers-le-centre-commercial-neyrpic/

UN AXE VÉLO SUR le BD GAMBETTA

A l’opposé de tout dogmatisme les mêmes responsables ont repris la proposition de “Grenoble à Coeur” un collectif de citoyens : la création d’un axe vélo sur le Bd Gambetta en lieu et place du Bd Agutte-Sembat et par ailleurs de l’Union de Quartier et de l’Union Commerciale du quartier Championnet  “proposant  une liaison piétonnière entre Championnet et De Bonne, et des alternatives crédibles à la fermeture à toute circulation de la rue Lakanal.”

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/15/bd-gambetta-lautoroute-a-velos-dont-piolle-ne-parle-pas/

la réponse de Christophe Ferrari : le projet Piolle bénéficie d'un large soutien
la réponse provocante et méprisante de Christophe Ferrari : le projet Piolle “fait l’objet d’un large soutien” !

C.FERRARI (PS) : “LE PROJET FAIT L’OBJET D’UN LARGE SOUTIEN”

Les 19 signataires avaient souhaité “une réponse de principe avant le 31 Décembre 2016 et bien entendu ils n’ont rien reçu dans ce délai. Christophe Ferrari a signé une longue lettre datée du 3 janvier rédigée par son cabinet qui sert le vrai patron.  Signer un courrier pendant les fêtes était hors de portée pour lui: Christophe Ferrari et Yann Mongaburu  n’ont jamais su ce qu’était une incertitude financière et une échéance puisqu’ils ont toujours émargé sur fonds publics. Il répond ” non” à tout. Le projet de piétonisation des boulevards Sembat, Rey et Lyautey est maintenu. La Métro le votera le 3 février. Les travaux commenceront dans la foulée.

Méprisant Christophe Ferrari écrit même aux Grenoblois que le projet Piolle de piétonisation fait “l’objet d’un très large soutien de l’ensemble des usagers du centre-ville Grenoblois qu’ils soient habitants, commerçants ou encore visiteurs ” (!).

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/30/e-piolle-juge-que-son-plan-facilite-rassure-et-donne-de-la-perspective/

UNE CRISTALLISATION des MÉCONTENTS pour STOPPER les DÉGÂTS

La probabilité d’une grande manifestation avant le 30 janvier se précise donc. Elle devrait cette fois réaliser la cristallisation de tous les mécontents et associer les usagers des bibliothèques, les co-propriétaires du sud de la ville spoliés par la fausse promesse de mixité sociale, les victimes de l’insécurité et de la bétonisation, les quartiers trompés par la parodie de “co-construction”. Afin de stopper les dégâts tels  le début des travaux sur Agutte Sembat en février ou la mise en place de la réduction de la bibliothèque l’Alliance en avril.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/12/28/bibliotheques-nous-vous-demandons-un-moratoire-sur-le-depecage/

Notre site web et notre page FB d’information s’associeront largement à cette initiative indispensable pour empêcher le début des travaux prévus début février car E.Piolle veut, la aussi, passer  en force.

(1) parmi les signataires:UC Quartier Hoche – Le Président : Bruno Magnin ,UC Les Boutiques Berriat – La Présidente : Valérie Delas, UC Etoile Centre Ville – Les Co Présidents : Bernard Fourt et François Bazès, UC Alsace Lorraine – Le Président : Pierre Alain Mellot,UC Lafayette Développement – Le Président : Jean François Commandeur, UC Vieilles Rues des Halles – Le Président: Gérard Réttagi, UC Place Grenette – Le Président: Gérard Terrone, UC Les Halles Sainte Claire – Le Président : Daniel Arenas, UC Championnet – Le Président : Nicolas Trouillon,UC Cœur de Grenoble – La Présidente : Frédérique Pierrot, UC Strasbourg Chavant – Le Président : Olivier Corneloup, Syndicat des Commerçants non sédentaires – La Présidente : Marie Amore, Les Taxis grenoblois – Administrateur : Joseph Lastella, UMIH – Administrateur : Cyril SARRASI , Fédération des UC du Sud Isère – La Présidente – Valérie DELAS , Grenoble à Cœur – Unions de Quartiers et Unions Commerciales associées, Label Ville –  le Président : Christian Hoffmann

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

5 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *