François BAZÈS (CCI): “il va y avoir du sang économique qui va couler à Grenoble”

Même Guillaume Laget membre du comité de soutien de Piolle et « citoyen indépendant » se rebiffe. Le samedi 5 novembre  Jean-Pierre Charre a organisé une réunion entre tous les «conseils citoyens indépendants «  et les Unions de quartiers concernées sur le nouveau « plan de circulation concentrique ».(!)

Ainsi nommé par anti-phrase – comme le plan de sauvetage du service public qui est un plan de destruction-  puisqu’il s’agit en l’occurrence de l’interdiction faites aux voitures d‘entrer dans la ville.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/04/08/piolle-son-citoyen-independant-est-vert-membre-de-son-comite-de-soutien/

UN PLAN DE “CIRCULATION CONCENTRIQUE ” (!) 

«Largement annoncée, elle rassembla une quinzaine de personnes et n’entendit aucune voix dissonnante chacun ayant apparemment conscience que la «circulation concentrique »  représente une alternative  à la solution transversale ville » écrit Jean-Pierre Charre à la suite de cette réunion

Bref en résumé les Unions de Quartiers et les Conseils Citoyens « Indépendants » unanimes approuvent la fermeture de la ville décidée par Eric Piolle. La messe est dite.

G.LAGET : “JE TIENS à MANIFESTER MON DESACCORD”

Ce à  quoi Guillaume Laget répond tout de même:  « je tiens à manifester mon désaccord avec cette vision de la réunion (…) – il n’a a aucun moment ni dans l’annonce de la réunion ni pendant la réunion été dit que la non-participation ou le silence valait approbation du plan « .

François BAZÈS ( CCI) : “IL N’Y A PAS EU DE DÉBAT” 

François Bazès Vice Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie , lui, est encore plus clair dans le DL (16/11/16) s’agissant de la « concertation » en général :” il a finalement été peu question de la place de la voiture, du nouveau schéma de circulation”   et pour lui «  elle n’a servi à rien » .

Ajoutant : «C’est un sujet majeur sur lequel il n’y a finalement pas de débat . Pourtant, il y a une volonté extrêmement forte de supprimer de façon très substantielle la voiture à Grenoble. Mais aujourd’hui, les personnes que je rencontre ne sont pas au courant, ne connaissent pas le projet. j’ai peur que les gens se réveillent dans quelques mois, une fois qu’il sera trop tard, et se disent “si j’avais su”. […] Sincèrement les enjeux sont énormes. »

PEU IMPORTE LES PERTES D’EMPLOIS, LE BONHEUR EST POUR APRÈS-DEMAIN

On sait que la CCI avait parlé du plus gros plan social de l’Isère avec 5000 emplois supprimés sur les 29 000 du commerce de l’agglomération.

« Ici, certains pensent qu’on ne peut rien faire sans tout casser. Désolé de leur dire, mais c’est faux. Avec cette méthode, il va y avoir du sang économique qui va couler. »

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/27/fermeture-da-sembat-le-risque-du-plus-grand-plan-social-iserois-selon-la-cci/

C’EST POSITIF: VIVE LA DÉCROISSANCE ! 

Mais les Rouges/Verts Grenoblois estimeront que c’est positif : vive la décroissance. Peu importe les rideaux baissés, les emplois perdus, les drames humains, il s’agit de faire le bonheur des Grenoblois malgré eux. Nos élus grenoblois très mal élus savent comment chacun doit se comporter et ils entendent l’imposer. En matière de déplacements c’est un apparatchik dogmatique Verts/Ades, Yann Mongaburu qui fixe les règles. C’est dire le réalisme.

50 % du CHIFFRE d’AFFAIRES RÉALISÉ AVEC des CLIENTS EXTÉRIEURS à la VILLE 

Eric Piolle n’a t il pas estimé que ceux qui s’opposent à sa politique sont dans une “cohérence passéiste” tandis que Lui fait enfin entrer Grenoble dans le XXI eme siècle ? Les commerçants à qui on veut supprimer 50 % de leur chiffre d’affaires réalisé avec les clients de l’extérieur de la ville sont des passéistes.

L’ESPACE PUBLIC des ZONES PIÉTONNES EST IL PROPRE et SÉCURISÉ? 

Les zones piétonnes actuelles sont elles propres, entretenues, embellies, l’espace public est il agréable, sécurisé et donne t il envie de flâner , de s’attarder dans la ville ou simplement d’y vivre? Pourquoi les étendre à l’infini avant d’avoir démontré sa capacité à gérer celles qui existent?

https://grenoble-le-changement.fr/2016/10/31/place-grenette-coeur-de-ville-coeur-de-metropiolle/

Avec ces questions on comprend pourquoi la municipalité Piolle refuse une véritable concertation et une étude d’impact sur ces projets. Elle préfère le diktat.

Elle a trompé les grenoblois sur tout.

https://grenoble-le-changement.fr/2016/11/07/promesses-trahies-les-120-casseroles-de-e-piolle-vertspg/

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Répondre à Pigeon Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *