Caserne de Bonne: PIOLLE RASE LES PLATANES !

Après les 5 cerisiers du Japon de la gare, les psycho-verts municipaux conduits par leur Grand Timonier viennent de raser 4 platanes à la caserne de Bonne. Ces arbres étaient de toute évidence malades, dangereux, fragiles mécaniquement, dépérissants, limités dans leur durée de vie, etc, etc, on connait ces mots qui servent à sauver la planète en massacrant les arbres de Grenoble.

>>> GARE : LES CERISIERS DU JAPON ABATTUS PAR E.PIOLLE

AU SECOURS ILS SAUVENT LA PLANÈTE !

Pour sauver la planète les 4 platanes ont été liquidés mais qui les regrettera puisqu’une de ces poubelles vertes expérimentales qui coûtent 160 000 € par an aux grenoblois a été ajoutée ? On pleure de bonheur devant l’embellissement du paysage. A moins qu’on ne hurle de colère.

>>> GRENOBLE: UN FIASCO VERT À 160 000 € PAR AN

Ce sont les mêmes qui viennent de distribuer 70 000 tracts dans toutes les boîtes aux lettres pour dire sans rire aux grenoblois que l’augmentation des tarifs de stationnement c’est pour sauver la planète. En 4 pages couleur car quand on aime on ne compte pas, surtout quand l’argent est pris dans la poche des grenoblois, au minimum 10 000 €.

SAUVETAGE DE LA PLANÈTE MARS OU DE LA LUNE ?

vue imprenable sur le béton, pas une seule des 4 rangées de platanes n'a été épargnée

paysage lunaire cours de la Libération où 65 platanes ont été liquidés

Le sauvetage par Piolle et ses psycho-verts, c’est celui de la planète Mars ou de la lune ?

La douce beauté du tout minéral, on peut l’admirer cours de la Libération où 65 platanes ont été abattus en plein cœur de l’été pendant que les grenoblois avaient le dos tourné.

Alors, raser 4 platanes de plus à la Caserne de Bonne c’était un détail, pas de quoi mettre la larme à l’œil des Verts/Rouges.

>>> HÉCATOMBE COURS DE LA LIBÉRATION: 65 PLATANES ABATTUS

IL RESTE ENCORE DES ARBRES À COUPER

Ils osent tout : Végétaliser la ville ...

place Jean Moulin tout n’a pas encore été coupé pour sauver la planète

Il reste encore des arbres à couper, le sauvetage de la planète peut continuer. A Grenoble, une ville encore sur terre (?) mais que des hommes verts (venus de Mars ?) massacrent alors que l’espace vert n’est plus que de 14,6 m² par habitant au lieu de 31 m² pour la moyenne des villes de France..

Des arbres sont encore debout, le sauvetage de la planète Mars peut se poursuivre, notamment place Jean Moulin où pour bien démarrer la rentrée de Septembre une douzaine d’arbres de multiples espèces ont déjà été abattus.

>>> PLACE JEAN MOULIN: GRENOBLE ÉCOLOGIE LES VERTS/ROUGES FAIT SA RENTRÉE

Ou au Jardin de Ville où bien que commencé en début d’année le sauvetage n’est pas encore terminé.

>>> JARDIN DE VILLE : ENCORE LES TRONÇONNEUSES !

Eric Piolle le bûcheron de Grenoble

LE SAUVETEUR DE LA PLANÈTE

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *