MALHERBE: LE QUARTIER RÉCLAME des MESURES POUR SA SÉCURITÉ

Un homme qui rentrait à son domicile quartier Malherbe à Grenoble n’a pas pu passer l’entrée de son immeuble barré par des «jeunes«  qui squattaient. Ils n’acceptaient de le laisser passer seulement s’il donnait de l’argent et ses objets de valeurs. Comme il refusait de payer ce nouveau péage les cinq individus l’ont roué de coups. Victime d’un déplacement de mâchoire et de dents cassées il a subi une incapacité totale de travail de 10 jours (DL du 19/7/16). LE MAGAZINE de PIOLLE PRÉSENTE le QUARTIER COMME "RÉSIDENTIEL" (!) Les habitants du quartier Malherbe sont indignés que le magazine de propagande municipal d'Eric Piolle (Verts/PG) présente leur quartier comme «résidentiel «  sans avoir pris la peine de les interroger sur la réalité. Déjà il y a quelques mois devant la saleté repoussante ils avaient organisé une collecte des ordures ménagères se substituant à la collectivité qui n’assurait pas le minimum. Dans une ville ou la taxe du ramassage des ordures ménagères augmente de 19 % en 2016 ! http://www.republicains38.fr/proprete-a-grenoble-les-habitants-vont-ramasser-les-ordures/ "LA SITUATION QU'ILS DÉNONCENT NE FAIT QU'EMPIRER" Maintenant ils lancent eux aussi une pétition. ( DL du 29/6/16 ): “Les habitants de la place Louis­ Jouvet sont excédés car ils constatent que la situation qu’ils dénoncent depuis des mois (vols, agressions de per­sonnes âgées, effraction des caves, dégradation des véhi­cules, trafic de drogue) ne fait qu’empirer [...] En l’absence de bancs sur la place Charles­ Dullin, des groupes de jeunes ados stationnent sur la place Louis­ Jouvet, devant la porte  de la Maison de l’enfance, jonchée de canettes et de dé­tritus après leur départ et sur les escaliers de certaines mon­tées. UN JEUNE DE 22 ANS AGRESSÉ POUR SON PORTABLE «Munis de cisailles, ils fracturent les cadenas des ca­ves où ils pénètrent librement et commettent vols et dégra­dations ; un habitant arrivé au n° 30 depuis quelques mois a déjà eu sa cave vidée de ses cartons de vin et son cadenas arraché trois fois [...] Le mobi­lier urbain du quartier a été détérioré : les pavés du patio sont arrachés, les bancs volon­tairement cassés – une des planches se trouve actuelle­ment sur le toit de la Maison de l’enfance [...] Dimanche 19 juin au soir, une étape a été franchie avec l’agression d’un jeune de 22 ans qui rentrait tranquillement chez lui et qui a résisté au vol de son porta­ble.” https://grenoble-le-changement.fr/2016/08/11/9554/ (UNE JOURNÉE D’AOÛT DANS LA VILLE APAISÉE de E.PIOLLE…) LES HABITANTS RÉCLAMENT DES MESURES CONCRÈTES “Nous sommes choqués par ces actes intolérables et de­mandons que des mesures concrètes soient enfin prises pour assurer la tranquillité de ce quartier qualifié de "rési­dentiel" dans le numéro de juin de Gremag, mais où, dans la réalité des faits, le ressenti d’insécurité va croissant.” GRENOBLE: UNE DÉLINQUANCE de 63 % SUPÉRIEURE à la MOYENNE des GRANDES VILLES C’était notre rubrique : la ville apaisée de Piolle. Mais quand donc la municipalité prendra t elle en compte les propositions concrètes et immédiates d'Alain Carignon ? https://grenoble-le-changement.fr/2015/10/31/a-carignon-10-mesures-pour-faire-redemarrer-grenoble/ Rappelons en effet que le Ministre (PS) de l'Intérieur a annoncé de passage dans Grenoble que celle-ci connaissait + 63 % de délinquance par rapport à la moyenne des grandes villes ! https://grenoble-le-changement.fr/2016/01/20/agglo-apaisee-63-de-delinquance-a-grenoble-par-rapport-aux-villes-comparables/

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.