LE PERSONNEL COMMUNAL ENVAHIT L’HÔTEL DE VILLE

le personnel communal a envahi la mairie hier pour protester contre les mesures de casse de Piolle ( photo le Dauphiné Libéré)
le personnel communal a envahi la mairie hier pour protester contre les mesures de casse de Piolle ( photo le Dauphiné Libéré)

L’adjointe Maud Tavel ( Verts/PG) n’a pas pu présenter hier son plan de casse du service public Grenoblois qui prévoit la fermeture de bibliothèques , de maisons de quartier, la suppression des agents de sécurité à la sortie des écoles, la baisse du service de santé scolaire , les hausses de tous les tarifs.

Le “comité technique paritaire” a refusé d’entendre son plan. Le personnel communal a envahi l’hôtel de ville avec des panneaux sur les “coups de Piolle”. Une vingtaine d’entre eux a pu pénétrer dans la salle tandis que les autres essayaient d’entendre depuis l’extérieur selon le DL ( 29/6/16) .

<< syndicats-cest-piolle-emploi/

Maud TAVEL ( Verts/PG) LA VOIX DE SON MAITRE DÉCRÉDIBILISÉE

« Nous vous de­ mandons de revoir votre co­pie ! » a lancé une représen­tante CGT. Les syndicats demandent le “retrait pur et simple de ce plan”. Ils ont reconduit la grève jusqu’au 11 juillet.

Bien entendu Maud Tavel ne dispose d’aucune marge de manoeuvre et applique une politique décidée ailleurs et contraire à tous les engagements ” d’une ville pour tous” (!) . Ces élus qui ne sont plus que les répétiteurs fades  d’une politique anti sociale sont décrédibilisés .

<< piolle-le-veritable-calendrier-de-la-descente-aux-enfers/

Maud Tavel (Verts/PG) s'adressant au personnel communal lors de son arrivée et proposé 4 commissions dans un discours de 5 mn et la création d'une "grande conférence sociale" . Toujours cette concertation exemplaire qui est la marque de la municipalité Piolle...
Maud Tavel (Verts/PG) s’adressant au personnel communal lors de son arrivée avait  proposé 4 commissions dans un discours de 5 mn et la création d’une “grande conférence sociale” . Toujours cette concertation exemplaire qui est la marque de la municipalité Piolle…

A.CARIGNON N’A JAMAIS ATTAQUÉ LE SERVICE SOCIAL

Les représentants CGT et FO ont annoncé que les élus sont « toujours dans l’explication de texte, comme si on avait 3 de QI… C’est Piolle qu’il faut aller voir, c’est pas Tavel qui décide ! »

« Même sous Carignon, le service so­cial n’a pas été attaqué comme ça », regrettait une Assistante Sociale qui dé­nonçait « les 150 suppressions de postes et surtout la baisse de qualité du travail. »(DL).

En réalité comme nous l’ont rappelé Alain Carignon et Pierre Gascon, le Premier Adjoint chargé du personnel, le service social n’a pas été attaqué du tout par la municipalité de droite qui avait maitrisé ses dépenses de fonctionnement , lesquelles ont augmenté de + 15 % sous Destot/Safar (PS) dans le budget de la ville .

<< grenoble-a-moyne-bressand-reclame-un-audit-de-la-chambre-des-comptes/

le tableau des charges de fonctionnement de Grenoble est sans appel : que ce soit le PS seul, avec les Verts/Ades ( 95 /2008) ou les Verts/PG seuls , leur irresponsabilité les conduit à remettre en cause des services essentiels à la population
le tableau des charges de fonctionnement de Grenoble est sans appel : que ce soit le PS seul, avec les Verts/Ades ( 95 /2008) ou les Verts/PG seuls , leur irresponsabilité les conduit à remettre en cause des services essentiels à la population

LE RÉSULTAT DE LA GESTION PS/VERTS/ADES de GRENOBLE

Mais cette évolution catastrophique s’est déroulée aussi pendant la gestion PS/Verts/Ades ( 1995/2008) avec M.Destot et beaucoup de membres actuels de la liste et de la municipalité Piolle.

Au lieu de trouver des ressources nouvelles comme le propose Alain Carignon , lesquelles permettrait de financer le service public, de réduire les dépenses de fonctionnement et de relancer les investissements par des opérateurs privés, la municipamité Piolle a choisi le plus bête des rabotages comptables en prenant des décisions à l’opposé de tous les engagements sur lesquels elle a été élue.

<< alain-carignon-a-villeneuve-et-au-village-olympique-lespoir-pour-le-sud/

Cette tromperie et ses mensonges de campagne justifient totalement la colère des Grenoblois et au premier chef des employés communaux.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *