“Street Art Fest” rue Bouchayer (Grenoble Street Pourrie n°14)

JosephBouchayer1025
séquence émotion rue J. Bouchayer : c'est de l'art et surtout ça vaut peut être de la thune
Le "Street Art Fest" à 25 000 € (minimum déclaré ...), c'est gratuit et c'est toute l'année rue Bouchayer, dans le quartier des Eaux Claires. Comme d'ailleurs dans tous les quartiers de Grenoble. Sur Grenoble Street Pourrie aussi, l'événement est permanent et 100% gratuit. Et même bénévole. Pire encore ... désintéressé financièrement ! L'adjointe Corinne Bernard ne nous a pas distribué 25 000 euros de nos impôts (sans parler des mises à disposition), comme elle vient d'en faire cadeau à "SpaceJunk" (traduction : Espace Pourri), le commerce de la rue Génissieu pour qui le moindre tag "dit toujours quelque chose sur la société".

25 000 € POUR NETTOYER LA RUE BOUCHAYER

JosephBouchayer1135
rue Bouchayer comme ailleurs, la municipalité laisse faire, les habitants subissent
Les habitants de la rue Joseph Bouchayer sont ils satisfaits de voir leurs impôts offerts à un homme d'affaires du "Pourri" (le nom qu'il s'est lui même donné) qui entretient la confusion entre street art et tags ? N'auraient ils pas trouvé plus normal et plus juste que leur argent serve au nettoyage des tags de leur rue ? On ne leur a rien demandé. Pourtant, si l'écologie n'était pas utilisée à des fins politiciennes, ne devrait elle pas naturellement avoir pour priorité l'attention portée à l'environnement de vie des habitants ? Manifestement, à Grenoble les priorités sont ailleurs ...
GRENOBLE STREET POURRIE !: Eaux Claires | Joseph Bouchayer

25 000 € POUR NETTOYER LES EAUX CLAIRES

Pour voir d'autres rues des Eaux Claires, aller sur "Grenoble Street Pourrie" et sélectionner ce quartier dans Naviguer / Quartiers Ouest. Au moins tout le quartier des Eaux Claires a t-il la "chance" d'être traité sur le même pied d'égalité. En effet, toutes les rues sont taguées et toutes les rues payent des impôts pour contribuer aux affaires de Jérôme Catz, pour qui "on voit bien avec les événements politiques ac­tuels, que quand les murs re­prennent la parole, c’est peut­ être qu’il y a de plus en plus de choses à dire dans notre socié­té". Ce qu'on voit surtout très bien, ce sont les arrières pensées mercantiles de son discours. Ça le vaut bien : les 25 000 € cadeau sont pour lui, les mises à disposition aussi. Il est le propriétaire de "SpaceJunk" (EspacePourri). Enfin un commerçant de Grenoble qui ne risque pas le dépôt de bilan alors qu'autour de lui ça ferme dans toutes les rues. Enfin un grenoblois content de Corinne Bernard, pour 25 000 € il a des raisons de l'être ...

REMERCIEMENTS

Nous remercions l'activité mercantile "SpaceJunk" (EspacePourri) pour la dernière partie de notre nom "Grenoble Street Pourrie" qui n'est qu'une citation du leur. Grenoble Le Changement nous a proposé de régulièrement montrer une rue. Nous les remercions pour le support qu’ils offrent à notre initiative et nous vous disons à bientôt. BERNARD COHRIN.
GRENOBLE STREET POURRIE !: Carte postale

>>> UNE VALISE AVEC 25 000 € POUR TAGUER GRENOBLE

Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.