Grenoble Street Pourrie n°12: de Chavant à la MC2

GeneralChampon1055
l’art officiel municipal, ici avenue du Général Champon

Quartier Bajatière comme ailleurs, la municipalité ne combat pas la dégradation de l’environnement, le vrai, celui où vivent les grenoblois.

Et quand nous disons les habitants de Grenoble, il s’agit bien de TOUS les habitants. En effet, aucun quartier n’est épargné comme on peut le voir sur le site où les 22 quartiers sont représentés (à l’exception de Mistral où aucun photographe n’a voulu prendre le risque de s’aventurer …).
GRENOBLE STREET POURRIE !: Exposition Bajatière | Général Champon
L’écologie c’est la défense de l’environnement, mais à Grenoble celui où vivent les habitants ne compte donc pas ?
GRENOBLE STREET POURRIE !: Exposition Bajatière | Marcellin Berthelot

LE PROCESSUS DU LAISSER FAIRE

Quartier Bajatière c’est le même processus que celui qui partout salit Grenoble : ne pas effacer les anciennes dégradations incite à ce que de nouvelles s’y ajoutent, ce qui in fine autorise sans le dire que tout sans exception puisse être vandalisé (par exemple la signalisation) et de toutes les manières (par exemple les injures).

Un processus que non seulement la municipalité ne combat pas mais qu’elle légitime puisqu’elle va dépenser VINGT CINQ MILLE EUROS cette année, non pas pour nettoyer les tags mais pour les subventionner !

POURQUOI LE NOM GRENOBLE STREET POURRIE ?

Nous avons été critiqués pour notre nom, que nous n’avons pourtant pas choisi par gaieté de cœur, bien au contraire. Voici donc une clarification :

Ce nom, c’est la réalité que tout le monde voit à Grenoble, dite avec les mots des tagueurs. Street (rue) vient de street art. Pourri (junk en anglais) est revendiqué par le business SpaceJunk de la rue Génissieu. C’est un mot approuvé par la municipalité puisqu’elle les subventionne.

>>> ALLER VOIR les streets de l’art officiel municipal

Grenoble Le Changement nous a proposé de régulièrement montrer une rue. Nous les remercions pour le support qu’ils offrent à notre initiative et nous vous disons à bientôt.

BERNARD COHRIN.

>>> ALLER VOIR Une valise avec 25 000 € pour taguer Grenoble

GRENOBLE STREET POURRIE !: Carte postale

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *