“BELLE SAISON”: LES AMIS DE PIOLLE ABANDONNENT LEURS ORDURES

Hier 1er mai, les amis de Piolle ont transformé le jardin de ville en parking pour leurs voitures personnelles, ce qui ne les a pas empêchés d’y abandonner leurs ordures. Ils étaient pressés de partir, leur 1er mai unitaire n’ayant pas réuni beaucoup plus que les organisateurs. Ils l’ont fait en laissant toutes leurs saletés sur place.

Les espaces verts de Grenoble transformés en lieux privatifs et en dépotoirs pour les amis gauchistes ou zadistes de la municipalité, c’est une tradition depuis 2 ans, le 1er mai n’y a pas dérogé.

LES AMIS DE PIOLLE NE RISQUAIENT POURTANT PAS LE PV

parking jardin de ville 1er mai 2016 2
le parking privatif des amis de Piolle

Au centre ville, les grenoblois doivent se presser tandis que l’horodateur tourne, les PVs coûtant cher lorsque par malchance on revient un peu plus tard que ce pour quoi on a payé.

Les amis de Piolle (Verts/PG) n’ont pas eu ces soucis du commun des grenoblois. Venus en voiture plutôt qu’à vélo, ils ont eu droit au stationnement gratuit en zone interdite. Pas de places libres à rechercher, pas de pièces à rechercher pour l’horodateur, et en prime pas le moindre risque de prendre un PV.

>>> LE JARDIN DE VILLE, PARKING PRIVATIF DE PIOLLE ET DE SES AMIS !

Le temps ne leur a pas non plus manqué pour charger leurs déchets. Pas plus que la place dans leurs coffres.

ALORS, AMIS DE PIOLLE, POURQUOI ?

piolle poubelles 30 avril 2016
E. Piolle, un drogué de la comm’

Avec tout le battage médiatique depuis un mois, dont 2 pages dans le DL, comment pouviez vous ignorer l’opération “Belle Saison” d’avant hier où les grenoblois étaient appelés à nettoyer eux mêmes leurs quartiers alors qu’ils payent les impôts locaux les plus élevés de France !

E. Piolle avait lui même posé devant les objectifs – toujours cette comm’ qui est sa drogue – mais tout de même pas place Championnet, y voir la vraie saleté de Grenoble aurait risqué de lui ouvrir les yeux.

>>> “BELLE SAISON”: AUJOURD’HUI E.PIOLLE INFLIGE la DOUBLE PEINE, PAYER et NETTOYER

“Il faut sortir de la consommation de service public et beaucoup de grenoblois demandent à s’investir” a dit E. Piolle (Verts/PG). Parlerait il dans le vide pour s’auto persuader alors que l’opération a fait un bide, et alors qu’on le constate ses amis grands défenseurs du toujours plus public n’en ont cure ?

>>> » BELLE SAISON « : ZERO GRENOBLOIS PLACE VICTOR HUGO

ET COMBATTRE L’INCIVISME AU LIEU DE PARLER ?

Depuis que la municipalité se cache derrière l’incivisme pour se dédouaner de la saleté de Grenoble (alors que le coût de fonctionnement du service public municipal est parmi les plus élevés de France !) les grenoblois attendent qu’elle cesse l’enfumage et qu’elle prenne acte de deux choses :

Premièrement que la logique de consommation de service public est la politique menée à Grenoble depuis 20 ans par le PS et les Verts. On en voit le résultat avec le comportement des amis gauchistes de la municipalité hier au jardin de ville.

Deuxièmement que parler d’incivisme sans le combattre, ça s’appelle fuir ses responsabilités. Les amis de la mairie recevront ils des amendes pour les ordures qu’ils ont laissées hier au jardin de ville ? Les zadistes vont ils cesser d’impunément transformer les places et les espaces verts en dépotoirs quand ce n’est pas pire ? Les jeunes qui crachent dans la rue recevront ils une amende de 3ème catégorie comme le dit la loi ? Etc etc.

 

j'aime Grenoble et GLC

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *