L’EXTRÊME GAUCHE CONTINUE DE CASSER GRENOBLE !

crédit mutuel alsace lorraine manif 28 avril
cassé Av. Alsace Lorraine le 28 avril

31 Mars, nuits debout, 28 Avril, ET AUSSI AUJOURD’HUI  1er MAI ?, l’extrême gauche casse Grenoble NON STOP ! Toutes les images sont dans notre diaporama vidéo. Encore une fois, Grenoble le changement est seul à tout montrer, seul à briser la chape de plomb de l’omerta municipale.

Nous le disions le matin même de la manifestation du 28 : détruire le centre ville est devenu la passion de l’extrême gauche grenobloise.

>>> MANIF AUJOURD’HUI? L’EXTRÊME GAUCHE CONTINUE DE VANDALISER GRENOBLE

Dans le climat de plus en plus délétère qui est celui de Grenoble depuis 2 ans, sommes nous les seuls à ne pas avoir été surpris que cela se soit malheureusement confirmé ?

Avenue Alsace Lorraine, croisement Gambetta / Berriat, boulevard Jean Jaurès, des commerces, des banques, des distributeurs de billets, des murs ont été dégradés ou cassés.

Et cela après nombre de dégradations opérées les nuits précédentes, des nuits debout dont ont été victimes le restaurant Mac Donald, la Société Générale, encore et toujours des distributeurs de billets.

VOYEZ TOUTES LES IMAGES

.

>>> VOIR AUSSI TOUTES LES IMAGES DU 31 MARS

CEUX QUI CASSENT ET CEUX QUI RÉPARENT

Comment ne pas être révolté en voyant qu’au moment même où des entreprises travaillaient à réparer les dégâts des nuits debout, l’extrême gauche, niant la valeur du travail a ajouté à la dégradation de Grenoble ! Comment ne pas être révolté de voir que cette mouvance qui violente Grenoble est soutenue par la municipalité à la MC2 !?

Fabien Malbet l’Adjoint (Verts/PG) au scolaire pleure des larmes de crocodile dans le DL (30/4/16) parce que les élèves de l’école Jean Jaurès ont été traumatisés par le bruit, les affrontements et le gaz lacrymogène.  “Quel climat anxiogène pour nos enfants” s’exclame cet hypocrite. Pourquoi la municipalité encourage t-elle Nuit Debout et l’extrême gauche?

Comment ne pas être outré de voir qu’alors que les entreprises privées nettoient les exactions de ces derniers jours, après un mois les tags “CRS esclaves” de la rue Bayard n’ont toujours pas été effacés ! Comment ne pas y voir un signe de complicité des autorités municipales !?

ET AUJOURD’HUI PREMIER MAI ?

La CGT s'en prend à la police !
La CGT s’en prend à la police !

Après tant d’exactions, comment est il possible que la manifestation d’aujourd’hui 1er mai parte comme les précédentes de la gare pour se rendre au jardin de ville en plein hyper centre de Grenoble !

Il y a toutes raisons d’être à nouveau extrêmement inquiet pour ce quartier qui n’en peut plus d’être devenu le cadre de tous les problèmes que seule la municipalité ignore, et de tous les débordements qu’elle regarde souvent d’un œil attendri.

D’autant plus qu’on le constate : une partie de la CGT grenobloise n’est pas épargnée par la maladie gauchiste qui gangrène Grenoble. On ne peut s’empêcher de penser au proverbe chinois : “le poisson pourrit par la tête.” Le maire Eric Piolle (Verts/PG) et Elisa Martin (PG) le connaissent ils ?

marianne

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *