MANIF AUJOURD’HUI? L’EXTRÊME GAUCHE CONTINUE DE VANDALISER GRENOBLE

On annonce une nouvelle manifestation de l'extrême gauche aujourd'hui ( pendant l'état d'urgence) qui partirait de la gare vers l'hyper centre. Une nouvelle qui ne va pas réjouir les riverains et les commerçants si elle est confirmée. Détruire le centre ville est devenu la passion de l'extrême gauche grenobloise. Place Victor Hugo les manifestants s'en sont pris à la Société Générale dans la nuit du 25 au 26, après le Mc Donald rue Félix Poulat une semaine avant. Bien entendu, cela se passe la nuit, la nuit debout ...
manif 31 mars réparations
le cours Berriat en a encore pour longtemps à panser ses plaies

DU DÉJÀ VU, LORS DU CASSE DU 31 MARS

On observe une similitude évidente entre ces actes et des dégradations produites lors de la manifestation du 31 Mars, notamment celles subies par le "Dauphiné Libéré" ou la Banque Populaire place Notre Dame. Car les gauchistes s'en prennent à la liberté d'informer sans que cela ne suscite aucune réaction d'indignation.

>>> VOIR TOUTES LES IMAGES EN DIAPORAMA SUR YOUTUBE

Alors que cours Berriat comme ailleurs on panse difficilement les plaies (quand on n'en n'est pas encore à chercher l'argent pour le faire), les dégradations se poursuivent à Grenoble. Celle du Mc Donald a d'ailleurs dès le lendemain été officiellement saluée sur Twitter par Nuit Debout.

LE JEU TROUBLE DE LA MUNICIPALITÉ

La municipalité ne peut plus faire comme si cette mouvance qui violente Grenoble et qu'elle soutient à la MC2 n'avait aucun rapport avec elle.

>>> ALLER VOIR MC2 : à midi Nuit Debout dort encore

Déjà le 31 Mars il n'avait échappé à personne que E. Martin s'amusait beaucoup dans la manif au lieu d'être aux côtés des forces de police municipale dont elle est responsable. Nul n'a réussi à la photographier devant le DL aux côtés des policiers, cherchant à empêcher les gauchistes d'attaquer la liberté de la presse. Et pour cause, elle n'y était pas, elle était dans la manif. A ses côtés l'inénarrable C. Bernard, très contente d'elle comme toujours, et tout particulièrement en ce jour rêvé pour elle où le street-art fut le maître incontesté de la ville.

LE CENTRE VILLE N'EN PEUT PLUS !

Au centre ville, les habitants et les commerçants n'en peuvent plus de vivre dans un quartier devenu le cadre de tous les problèmes que seule la municipalité ignore, et de tous les débordements qu'elle regarde souvent d'un œil attendri : vandalismes les nuits debout après la casse du cours Berriat le 31 mars, casses régulières des vitrines par les délinquants, squat par les zadistes avec tout ce qui les accompagne (alcool et même drogue, chiens, bruit, insalubrité), poubelles débordantes, totems hideux et instables, vélos sur les trottoirs, jardin de ville privatisé, tags en masse, etc. Rappel de quelques faits récents, parmi tant d'autres malheureusement : En mars : NIKE LA FRANCE sur la fontaine de la ZAD Grenette (Zone Alcool Défonce), utilisée aussi comme poubelle par les zadistes. Voir la vidéo.

En mars : quatre vitrines fracturées place aux Herbes et alentours.

>>> ALLER VOIR Commerces, Centre Ville: la délinquance c'est normal

Début avril : déluge de décibels durant tout un week-end au jardin de ville. Les habitants ont fui, le public aussi.

>>> ALLER VOIR Déluge de décibels au jardin de ville apaisé

Etc ...  Il n'a pas besoin d'une manifestation supplémentaire aujourd'hui. Être excédé on le serait à beaucoup moins que ça ! Le centre ville nous dit qu'il n'en peut plus ! On les comprend. Et la municipalité ?  

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *