GRENOBLE: UN MATRAQUAGE SANS PRÉCÉDENT au FRAIS du CONTRIBUABLE

Lucile Lheureux Adjointe (Verts/PG) avait chiffré le coût du nettoyage des auto-collants de la droite et Klauss Habfast (Verts/Ades) s’était plaint “de la pollution visuelle “.

Avec le soutien d’Eric Piolle et de sa municipalité à “Nuit Debout” plus une place de cerveau disponible n’est laissée au hasard. Les Grenoblois ne peuvent plus échapper à la propagande de la municipalité et à celle de l’extrême gauche qui se cumulent et se soutiennent l’une l’autre. Plus un m2 des murs de la ville ne sont épargnés.

Ou qu’on se tourne on rencontre un slogan ou une démonstration afin de créer un climat qui ne laisse pas de place au débat: la méthode est totalitaire et ressemble à l’échelle de la ville à ce qui avait été réalisé  à Villeneuve au moment du reportage effectué par le service public de télévision ( Envoyé Spécial) . Les témoins devaient se rétracter publiquement pour éviter de perdre leur emploi. Pas un ascenseur, pas une coursive n’échappait à l’indignation contre un reportage qui avait osé montrer l’inséurité et les voyous du quartier. Les Verts/Ades sont les patrons du secteur.

<< envoye-special-a-villeneuve-les-temoins-se-retractent/

Les Rouge/Verts Grenoblois et l’ADES  de R.Avrillier/Comparat étendent cette intimidation à toute la ville qui ressemble en ce moment exactement à ce qu’ils veulent en faire au mépris de tout pluralisme. C’est la révolution culturelle à la Chinoise, l’intimidation par le matraquage.  Ceux qui ne sont pas sensibles à ces thèmes ou qui pensent différemment doivent baisser la tête. Si on adhère pas à tous les poncifs c’est qu’on n’est pas un bon citoyen. On pactise avec le fascisme.

Les interventions au Conseil Municipal sont même réservées aux membres du comité de soutien afin d’occuper tout l’espace et ne jamais permettre la confrontation des idées. << /piolle-son-citoyen-independant-est-vert-membre-de-son-comite-de-soutien/

Par ailleurs la qualité des affiches réalisées pour “Nuit Debout” démontre bien qu’un mouvement politique finance l’opération et qu’il s’agit bien d’une organisation très structurée qui n’a rien à voir avec la génération spontanée comme le pensent quelques gogos allongés sur la pelouse de MC2.

<< e-piolle-vertspg-souffle-sur-la-braise/

le jardin de ville est privatisé au service d’une idéologie:

On retrouve tout le système grenoblois de l’extrême gauche qui monte des coups avec des moyens financiers non négligeables.

Les Grenoblois paient évidemment deux fois. A notre connaissance la municipalité Piolle n’a pas envisagé de facturer le nettoyage de ces salissures éhontées de toute la ville à l’UNEF qui signe son forfait ni  à ceux qui collent ces affiches si bien léchées de Nuit Debout et disposent d’une débauche de moyens. On imagine parfaitement qui est derrière.

Toutes les campagnes se cumulent pour ne véhiculer qu’une pensée ne laissant d’espace à rien d’autre. 

Levez le nez. Lisez ce qui est écrit sur les murs, le poteaux.  Tournez votre regard sur les totems municipaux. La formule de Le Lay le PDG de TF1 selon laquelle il fallait utiliser le temps de cerveau disponible a été totalement retenue par E.Piolle et ses amis.

Sauf qu’en matière de publicité Télévisée on n’est pas contraint d’allumer son récepteur de télévision. Tandis qu’à Grenoble c’est tout l’espace public qui est privatisé au service d’une idéologie.

le temps de cerveau disponible des Grenoblois est occupé par la municipalité Piolle
le temps de cerveau disponible des Grenoblois est occupé par la municipalité Piolle

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *