ST ÉGREVE: la RÉVOLTE des USAGERS BALLADÉS par Y. MONGABURU (Verts/PG)

Aux usagers des transports en communs de St Egrève qui cherchaient le dialogue et la diplomatie avec des propositions mûrement réfléchies lors d’une réunion préalable, Yann Mongaburu (Verts/Ades) a une nouvelle fois fait la sourde oreille en répondant toujours à côté avec des arguments qui forcent le sourire. La remise en service d’un ancien arrêt de la ligne, qui rallongerait le trajet de 800m, coûterait 130 000 euros selon lui , coût soi-disant équivalent à celui du budget annuel de fonctionnement du réseau dans son intégralité en 2015 !

https://grenoble-le-changement.fr/2016/02/22/3956/

UN AN POUR ÉVOQUER UN PROBLÈME d’ARRÊTS de BUS !

Le 31 mars dernier se tenait enfin le « comité de ligne » permettant d’évoquer un problème qui est posé et sans réponse depuis… avril 2015 quand le SMTC a supprimé deux arrêts ( Europe et Barnave) sans consulter personne. Entre temps il est vrai les habitants de Barnave avaient été « baladés « au propre et au figuré dans le secteur afin de gagner (perdre ) du temps.

Faute d’argument le même Y.Mongaburu qui a dépensé 800 000 € pour 250 mètres de piste cyclable quai de France à Grenoble aligne des chiffres farfelus pour enfumer selon sa méthode habituelle.

<< quai-de-france-un-nouveau-mensonge-de-y-mongaburu-vertsades/

LE COLLECTIF QUITTE la SALLE pour DÉNONCER L’ENFUMAGE

Les membres du comité, refusant de se faire traiter de la sorte, ont maintenu le débat, jusqu’à quitter la salle suite aux enfumages à répétition. D’ailleurs au cours de cette réunion il a surtout fait valoir les avantages …de sa personne faisant semblant d’écouter les revendications.
Pourtant les usagers se mobilisent à juste titre contre la suppression des 2 arrêts de la ligne 22 (Europe et Barnave) ), suppression qui indisposait aussi bon nombre de personnes à mobilité réduite de déplacements quotidiens essentiels.

<< transports-y-mongaburu-vertsades-repond-4-fois-non/

LA SUFFISANCE A L’ÉTAT PUR

Le collectif a récolté 450 signatures de famille, soit l’équivalent de 1500 personnes s’opposant également au nouveau tracé, ce qui a laissé les présidents des comités de déplacement dans l’indifférence totale. Tout comme les Verts Grenoblois, Y. Mongaburu est insensible aux initiatives citoyennes et à la démocratie participative qui lui est pourtant si chère en paroles.

DIVISER POUR MIEUX RÉGNER

En rendant compte de la réunion le DL (1/4/16) permet de bien comprendre la tactique grossière de la coalition qui dirige la Métro: opposer les usagers entre eux. En effet un président de comité de ligne a attaqué les Saint Egrevois en précisant que les autres usagers présents avaient aussi des questions, faisant ainsi passer le collectif pour des égoïstes. A ceux du Fontanil on explique qu’on baisserait la performance en donnant satisfaction à Barnave. Monter les usagers les uns contre les autres est la voie royale pour faire ce qu’ils veulent.

UNE SOLUTION SIMPLE QUI NE COÛTE RIEN

Pourtant les habitants sont plus responsables que leurs élus! Ils proposent  une solution simple qui ne coûte rien : le BUS 22 passerait, dans les deux sens, par l’arrêt EUROPE, ce qui éviterait également les dépenses liées à la création d’un arrêt ROCHER D’ESCALADE ( provisoire actuellement .

UN COLLECTIF à la MOTIVATION RENFORCÉE

Mais Y.Mongaburu qui n’a aucune notion des coûts préfère envoyer un  « beau rapport » qui ne tient pas compte des demandes et de la solution de bon sens proposée. Un rapport qui propose même des dépenses supplémentaires, alors que la Métro dit avoir peu de moyens financiers, pour améliorer la « marchabilité », ce qui ne change rien à l’éloignement du tram et à la pente pour y accéder.

Le collectif est déterminé qui affirme :  ” le SMTC semble compter sur le découragement du collectif alors que sa motivation n’en est que renforcée.”

Pierre RIBEAUD (PS) SOUTIENT MAIS C.FERRARI (PS) ne L’ÉCOUTE PAS

Ça bouge pourtant puisque Pierre Ribaud le Député (PS) suppléant du disparu réfugié aux abris dans un fromage de la République ( F.Brottes) qui ne sait pas quoi faire pour exister et échapper à la bourrasque qui attend le PS a apporté son soutien au collectif ! Le plus simple serait qu’il obtienne de son collègue PS, Christophe Ferrari de donner satisfaction aux demandes. Cela prouverait qu’il est utile et qu’il exerce un pouvoir. Dans le cas contraire « paroles, paroles… »

<< affaire-brottes-ps-plainte-pour-conflit-dinterets/

LA MUNICIPALITÉ de ST EGREVE PASSE de l’INDIFFÉRENCE à L’ATTENTION …

On ne sait pas si il y une relation de cause à effets avec la position de P.Ribeaud, mais la municipalité de St Egrève est passée de l’indifférence aux revendications de ses citoyens à une proposition de retour à l’ancien tracé de ligne, ce qui n’est pas non plus ce que propose le collectif. En tout cas le mur dressé par le SMTC et ses dirigeants se fissure. Ce qui incite les usagers du collectif de ne pas se laisser intimider et de continuer le combat

… SI ELLE POUVAIT FAIRE de MÊME avec les  Moutonnées, le Muret et  Pré­dieu

Au passage si la municipalité de St Egrève pouvait ne pas attendre que le PS local ou les Verts réagissent démagogiquement contre leur propre politique de bétonisation s’agissant des Mou­tonnées, du Muret et de Pré­dieu ce serait un progrès. Car jusque là elle a collé à la Métro. Les communes ne doivent pas accepter de vivre sous le diktat d’une politique Rouge/Verts/PS/PC de la Métro que les électeurs n’ont pas choisi .

Ils ont refusé d’élire la gauche et les Verts aux municipales à St Egrève.  Ce n’est pas pour se voir imposer leur politique qui veut étendre tous les échecs de Grenoble à toute l’agglomération.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

4 Comments

Répondre à BONINI Jean-Pierre Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *