ESPLANADE: Avec E.PIOLLE le STATIONNEMENT DEVRAIT DISPARAITRE

 

(Photos: Les 2000 nouveaux habitants n’auraient pas de places de stationnement nouvelles mais le  parking existant serait supprimé aussi. Pendant ce temps pour 300 000 € l’agence parisienne HDZ se balade en ville sur le thème ” l’esplanade commence avec vous” tandis que les plans de la bétonisation avait été publiés dés le 26/7/15 sur le site des Verts/Ades dirigé par Laurence Comparat adjointe au maire)

La municipalité Piolle (Verts/PG) se mélange les pinceaux. A force de créer des groupuscules ils contredisent la politique affichée. Ainsi le site «Grenoble en débat» certainement animé par des opérateurs sur fonds publics s’énerve sur le dossier de l’esplanade (13/3/16)
Créé pour faire pièce à “Grenoble le changement” il y a quelques mois il a été liké 59 fois, car tout le monde a bien compris la grossièreté de cette Pravda locale, aussi subtile que l’était la soviétique pour soutenir la Nomenklatura locale.

<< /grenoble-en-debat-la-manipulation-piolle-tourne-au-ridicule/

UN PERMIS pour 233 LOGEMENTS DÉPOSÉ par M.BOILEAU (Verts/Ades)

Bénéficiant visiblement de toutes les bases municipales le site a récemment ( 13/3/16) voulu donner la leçon à Kitty Lequesne qui ne dispose pas des mêmes facilités que ses rédacteurs en matière de temps et d’accès aux données qui est réglementé par la très ouverte Laurence Comparat (Verts/Ades).
Mais ce faisant “Grenoble en débat”, croyant la défendre,  a bien démontré la fausseté des affirmations de la municipalité Piolle.

<< esplanade-hdz-consulte-m-boileau-vertsades-depose-un-permis-pour-8-batiments/

 

650 LOGEMENTS SOIT 2000 NOUVEAUX HABITANTS PROGRAMMÉS

Première confirmation: un permis a bien été déposé par Maryvonne Boileau (Verts/Ades) pour 233 logements dont un grand nombre de logements familiaux. Mais la municipalité considère que “le nombre moyen d’habitant par logement de 2,3 en France” ne sera pas dépassé malgré ces grands logements et chiffre donc à 536 nouveaux habitants cette première tranche.

Deuxième confirmation : “la construction de logement à hauteur de 650 logements maximum”, soit sur la base du calcul 1500 nouveaux habitants à minima. En réalité plutôt 2000 si on considère les logements familiaux.

<< 0-logements-e-piolle-vertspg-veut-betonner-lesplanade/

 

HDZ: La BÉTONISATION du QUARTIER N’EST PAS EN DÉBAT

Troisième confirmation: le projet est donc bien ficelé et contrairement aux panneaux que promène HDZ indiquant “l’esplanade commence avec vous”, la bétonisation du quartier n’est pas en débat.

“RÉDUIRE PROGRESSIVEMENT L’EMPRISE du PARKING ”

Côté annonce :

Face aux protestations sur l’absence d’espaces verts et de parkings pour ces 2000 nouveaux habitants la municipalité craque sur le premier point. Tout à coup “l’aménagement d’un parc sur la grande esplanade est notre talon d’achille, nous n’avons rien pour le prouver si ce n’est que la municipalité a émis le souhait de réduire progressivement l’emprise du parking sauvage”. écrit subtilement Grenoble en débat…

Voilà que le stationnement devient «sauvage » à l’esplanade. Non seulement les habitants n’auront pas de parkings mais Piolle veut aussi supprimer cette possibilité de stationnement à l’entrée de la ville. Dernier point d’accès pour de nombreux salariés qui travaillent à Grenoble.

<< esplanade-a-grenoble-la-colere-monte-contre-la-municipalite/

 

HDZ la sympathique équipe choisie à Paris pour 300 000 € afin d'enfumer les Grenoblois : toutes les décisions sont prises
HDZ la sympathique équipe choisie à Paris pour 300 000 € afin d’enfumer les Grenoblois : toutes les décisions sont déjà prises

GRENOBLE EN DÉBAT : ” UNE ÉQUIPE HDZ CORROMPUE”

Côté mensonges:

1/ La municipalité Piolle nous reproche d’avoir « dénoncé une équipe HDZ corrompue » ( Grenoble en débat du 13/3/16), ce que nous n’avons jamais fait. Nous avons posé la question de la déontologie d’un cabinet chargé de faire croire à une consultation sur un projet déjà ficelé, sur le choix d’un cabinet parisien alors que tant de cabinets grenoblois qui paient les impôts les plus lourds de France n’ont pas de travail, sur le coût de l’opération (300 000 € pour commencer ) pour vendre du faux.

<< e-piolle-trouve-300-000-e-pour-vendre-la-betonisation-de-lesplanade/

UNE PROPAGANDE de TYPE PRAVDA

Au passage les salariés de la com’ municipale qui rédigent Grenoble en débat sont ridicules d’écrire: “Pour avoir rencontré l’équipe d’HDZ dans les rues de Grenoble, il en ressort que leur travail part d’une feuille blanche… » On sait bien qu’ils ne l’ont pas rencontrée dans les rues de Grenoble. C’est à ces rédactions grossières que la propagande municipale type Pravda déguisée en écriture du peuple tourne au ridicule et achève Piolle. Ses méthodes sont pitoyables.

"Grenoble en débat" recycle la propagande municipale et a tenté d'imiter Grenoble le changement en montrant des dégradations mais exonérant la municipalité. Pitoyable
“Grenoble en débat” recycle la propagande municipale et a tenté d’imiter Grenoble le changement. Pitoyable

L’ÉCOLE S.LAGRANGE DEVRA RÉPONDRE aux BESOINS de l’ESPLANADE

2/ La municipalité s’attribue la future école Simone Lagrange construite à Jean Macé pour répondre au 520 logements érigés sans école par l’ultra performant M.Destot (PS). Elle n’a fait que retarder encore son ouverture d’un an. Personne n’a jamais annoncé que cette école serait dimensionnée pour répondre en sus aux besoins de l’esplanade ( 2000 habitants) et de la presqu’ile (15 000 habitants!). On annonce au passage qu’il y aura une passerelle piéton pour que les élèves franchissent l’Isère depuis l’esplanade. (!) Elle n’en n’a pas le financement évidemment.

<< -et-colleges-a-grenoble-f-malbet-vertspg-dans-limpasse/

LA FUITE EN AVANT, L’ABSENCE d’ANTICIPATION

Résumons nous pour bien décrypter la méthode:

1/ Le dossier de l’esplanade est bouclé pour 2000 nouveaux habitants, sans parking supplémentaire ni espaces verts.  Un premier permis pour 233 logements de Maryvonne Boileau (Verts/Ades) a été approuvé.

2/ HDZ parcourt la ville  ( 300 000 €) pour expliquer “l’esplanade commence avec vous” .

3/ Devant les protestations sur l’absence d’espaces verts la municipalité envisage d’aggraver la situation en supprimant le stationnement de la grande esplanade au lieu de reculer sur la bétonisation.

Pierre Kermen ici avec Duflot et Piolle à Bonne : auteur du PLU de bétonisation de 2005, il pantoufle à la direction générale de la SEM Innovia ou il a été casé dés l'arrivée de la nouvelle municiplaité qui a du licencier la directrice générale reconnue "compétente" par Piolle
Pierre Kermen ici avec Duflot et Piolle à Bonne : auteur du PLU de bétonisation de 2005, il pantoufle à la direction de la SEM Innovia par la nouvelle municipalité qui a du licencier la directrice générale reconnue “compétente” par Piolle

P.KERMEN ( Verts/Ades) AUTEUR du PLU PANTOUFLE à la SEM INNOVIA…

4/ La future école S.Lagrange à Jean Macé qui devait répondre aux retards de la municipalité Destot dans le quartier devra aussi faire face à l’afflux d’élèves de l’esplanade ( passerelle sur l’Isère) et des 15 000 nouveaux habitants de la presqu’ile… Elle sera donc dés le départ sous dimensionnée. La municipalité de gauche suivante voudra encore rattraper les retards de la précédente et nos parents d’élèves continueront à voter pour eux?

conclusion: Bien entendu il ne vient à l’idée à aucune municipalité PS/Verts  de freiner la bétonisation de Grenoble. Celle -ci est un dogme qui résulte du plan local d’urbanisme (PLU) de 2005 voté par le Conseil Municipal sur proposition d’un Adjoint à l’urbanisme Pierre Kermen (Verts/Ades) , retraité de l’université , aujourd’hui recasé directeur général de la Sem Innovia. L’auteur du forfait est remercié. Les habitants subissent.

 

 

 

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

2 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *