ÉCOLES : MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE À JEAN MACÉ AUSSI

Les tronçonneuses de Piolle sont passées à Jean Macé. La bétonisation à mort lancée par M. Destot (PS) et poursuivie par E. Piolle (Verts/PG) y a déjà tué 9 grands peupliers. Et ce n’est sans doute qu’un début. On se pose à chaque fois la question: pourquoi tant de haine?

QUAI DE LA GRAILLE, PRESQU’ÎLE, LE BÉTON A PRIS TOUT L’ESPACE

Une bétonisation forcée sans construction d’écoles, ce qui nécessite maintenant de bétoniser jusqu’au dernier m². Toutes les écoles ont débordé. Toutes ont vu leurs cours amputées pour installer des préfabriqués : Jean Macé, Lucie Aubrac, lycée Champollion … Partout cette folie bétonière a fait disparaitre les arbres, une double punition pour l’environnement que les imposteurs Verts/Rouges de la municipalité prétendent défendre.

>>> ALLER VOIR parcs, terrain de foot, de pétanque, de basket … tout doit disparaître

Espaces verts

En 21 ans de gestion de gauche dont 15 ans avec les Verts (95/2008 et 2014/2016), à force de bétonisation Grenoble est passée deuxième ville de France de sa catégorie pour la densification (hors région parisienne), juste derrière Villeurbanne.

Dans le même temps Grenoble est tombée à 14,6 m² d’espaces verts par habitant contre 31 m² pour la moyenne des villes de France. Ce que M. Destot (PS) avait commencé E. Piolle (Verts/PG) le poursuit.

Et il y a des Grenoblois qui en redemandent !

 

JUSTE EN FACE ON ATTEND TOUJOURS LES PLANTATIONS

>>> ALLER VOIR il reste seulement 14 m² de vert par habitant

arbres jean macé 3
ici les promesses de plantations attendent d’être réalisées

De l’autre côté de la passerelle SNCF, les tronçonneuses de M. Destot étaient aussi passées. Là encore c’était pour le bien des habitants, le tramway, prélude à la bétonisation.

 

E. Piolle s’était engagé à planter 5000 arbres. Où puisqu’il ne fait que tronçonner et bétoniser? Dans les forêts de nos montagnes ?

 

Voici encore un endroit où le résultat des promesses est possible et toujours attendu !

L’ÉCOLE HISTORIQUE PRÉVUE D’ÊTRE RASÉE ?

arbres jean macé 4
l’école historique fait partie du patrimoine de notre ville

Des habitants nous disent que l’école historique pourrait être rasée.  Cela semble très bizarre puisqu’une école doit être construite pour rattraper les manques et les retards.

Pour laisser la place à quoi ? Sans doute encore comme là bas répondent ils résignés en pointant l’horizon entièrement bétonisé de la presqu’île !

 

 

 

Grenoble le changement demande que soient conservés tous les arbres et au moins la plus belle partie du bâtiment. Et que le reste devienne un espace vert.

j'aime Grenoble et GLC

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *