PARC, TERRAINS de FOOT, de PÉTANQUE, de BASKET…TOUT DOIT DISPARAITRE

 

Fabien Malbet Adjoint (Verts/PG) très joyeux de bétonner le parc Hoche...
Fabien Malbet Adjoint (Verts/PG) très joyeux de bétonner le parc Hoche…( photo DL)

Fabien Malbet l’Adjoint (Verts/PG) au retard des écoles est tout joyeux d’annoncer que le parc Hoche va être à nouveau amputé dans les années qui viennent ! Après avoir construit 12 00 logements dans le secteur les élus PS et Verts constatent qu’ils ont oublié les écoles.

Comme le rappelle justement Vincent Barbier Conseiller Municipal (LR) dans le DL “on n’oublie pas que les “Verts” étaient dans la ma­jorité de Destot au moment du lancement de la ZAC de Bonne. Ils ont préféré béton­ner davantage la ville avec 1 200 logements supplémentaires sur le secteur de Bonne­/Hoche, un choix qu’ils n’ont pas accompagné par des services publics”.(DL 2/2/16)

LES VERTS/ADES ONT PORTÉ le PROJET de DENSIFICATION …

C’est même Pierre Kermen l’Adjoint (Verts/Ades) à l’urbanisme qui a porté le projet de densification, celui là même qui a été promu Directeur Général de la Sem Innovia par E.Piolle à son arrivée.  On se souvient que pendant la campagne municipale Piolle et Kermen montraient le quartier à Cécile Duflot comme modèle de la réussite urbanistique des Verts ( après Villeneuve).

… ET LEUR PLU A PERMIS D’AMPUTER le PARC HOCHE

C’est leur Plan Local d’Urbanisme (PLU) qui a permis d’amputer le parc Hoche en vendant une parcelle à un promoteur privé pour construire un hôtel.Les Grenoblois doivent aussi à JM Cantèle Adjoint (Verts/Ades) le sous dimensionnement de l’école Aubrac par rapport aux besoins. Ph.de Longevialle l’Adjoint (app PS) à l’Urbanisme qui leur a succédé n’a été que le triste répétiteur de cette politique absurde.

<< ecole-aubrac-a-grenoble-jm-cantele-vertsades-senfonce/

1,4 H. de PARC pour 1 200 NOUVEAUX LOGEMENTS!

Maintenant il faut encore rogner sur le parc Hoche et les terrains de Basket les plus fréquentés de la ville deviendront la cour de la future école !
Rappelons qu’aux 1200 nouveaux logements dans le quartier De Bonne nos « verts » locaux n’ont accordé que le modeste jardin des vallons de 1,4 hectares . Par comparaison caserne Reyniès-Bayard la municipalité Carignon a créé un parc de 5,5 hectares pour moitié moins de logements…

En pleine campagne municipale, Pierre Kermen, C.Duflot et E.Piolle très heureux de montrer "leur" quartier de Bonne aux espaces verts très réduits, sans école appropriée et ou une partie du parc Hoche a été vendu à un privé!
En pleine campagne municipale, Pierre Kermen, C.Duflot et E.Piolle très heureux de montrer “leur” quartier de Bonne aux espaces verts très réduits, sans école appropriée et ou une partie du parc Hoche a été vendu à un privé!

LE BETONNAGE SE POURSUIT à BERRIAT, FLAUBERT, la PRESQU’ILE, l’ESPLANADE…

Mais le bétonnage se poursuit: quartier Berriat Fabien Malbet annonc aussi allègrement qu’il va supprimer un terrain de foot et celui des boulistes afin d’étendre l’école Diderot. Berriat, Anthoard débordent, les élèves sont refusés à Nicolas Chorier. Ce qui n’empêche pas la municipalité de poursuivre la bétonisation de Raymond-Boutons malgré l’opposition du quartier.

En 2016 le « plan école » prend 5 M € de retard sur les engagements pris: il faudrait dépenser 12 M€ par an pour tenir la promesse de  60 M € d’ici 2020 annoncée à grand renfort de publicité .

LES ÉCOLES NE SUIVENT PAS

Bien entendu elle poursuit aussi la densification à marche forcée de Flaubert ( 10 000 nouveaux habitants) de la Presqu’ile ( 15 000 nouveaux habitants) de l’Esplanade ( 650 nouveaux logements) le tout avec 50 % de HLM. De quoi construire une” ville apaisée » (!).
Bien entendu les écoles ne suivent pas malgré l’annonce de « plans « mirifiques . Excepté celle de Jean Macé lancée trop tard par la municipalité Despot (PS), elles verront toutes le jour après la fin du mandat.Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent.

<< vent-et-boniment-le-plan-ecole-de-e-piolle-vertspg/

LES ESPACES VERTS SE REDUISENT AU FUR et à MESURE

Sans M2 supplémentaires d’espaces Verts si bien que Grenoble, deuxième ville de France de sa catégorie pour la densification (hors région parisienne) , juste derrière Villeurbanne est tombée à 14,6 M2 d’espaces verts par habitant contre 31 M2 à la moyenne des villes de France: 21 ans de gestion de gauche dont 15 ans avec les Verts ( 95/2008 et 2014/2016) ont permis ce résultat. Il y a des Grenoblois qui en redemandent !

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *