VOEUX aux GRENOBLOIS: UN BIDE AUSSI POUR E. PIOLLE

dessin signé Lutopiquant parue dans " Le Postillon"

Encore une bâche coûteuse pour Eric Piolle (Verts/PG). Après les communaux qui ont boycotté ses vœux les grenoblois se sont fait porter pâle samedi soir  parc Paul Mistral.

Sa com “démesurée sur le thème: “avec moi tout est différent” tourne de plus en plus dans le vide. Samedi il avait invité tous les grenoblois à faire la fête avec lui.

LES ENFANTS PRESCRIPTEURS: la BASE de la PUB’

Il ne devait pas se rater: toutes les animations, jeux, manèges, fanfare et buffet a volonté devaient conduire les enfants à tirer des parents plutôt dépolitisés, lesquels auraient ainsi entendu le discours du Maire et trouvé très bien. Le principe des prescripteurs dans la pub: ce sont les enfants qui décident. E.Piolle est tout marketing.

GAUFRES ET SUCRE d’ORGE, PLUTÔT QU’ÉCHANGE STRUCTURÉ …

Au lieu de s’adresser aux représentants des associations sportives, culturelles, sociales, aux relais  économiques, tous ceux qui œuvrent toute l’année en faveur du fameux  “lien social” mais qui ont souvent des opinions et sont en capacité de comparer le discours et les pratiques, mieux vaut s’adresser à des parents dont les progénitures heureuses sont en train de gambader entre les manèges et de consommer chocolats, gaufres, chouquet­tes, guimauve, nougats et autres su­cres d’orge…

Des manèges, des gaufres, des sucre d'orge... tout était fait pour que le discours du Maire soit reçu par le plus grand nombre...( photo DL)

L’OPÉRATION A FAIT PLOUF

E.Piolle use ainsi d’un temps de cerveau disponible et détendu.

Malheureusement le froid et la neige ont permis aux parents de résister aux enfants décideurs et l’opération a fait plouf: autour de 7 à 800 grenoblois pour un pince-fesse gratis, du pain et des jeux. On peut imaginer aussi avec la montée des mécontentements que beaucoup n’avaient pas envie de l’applaudir.

E.PIOLLE CONSTRUIT un CŒUR de VILLE “VIVANT et COMMERÇANT”

Car il a osé dire selon le “DL” (17/1/16) qu’il construisait “un cœur de ville, «vivant et commerçant ». C’était la semaine du carnage de la place Victor Hugo, prélude à la fermeture de cet espace au stationnement et à l’accès voiture.

Il est en train de construire un coeur de ville " vivant et commerçant " a t il annoncé samedi soir sans être démenti par les manèges...

On croirait “la métropole apaisée” et la “ville plus douce”. Décidément moins les grenoblois sont nombreux à vouloir l’entendre, plus E.Piolle persiste dans les éléments de langage sans rapport avec la réalité.

>>> voir l’article du 16 janvier – A. Carignon : la ville est plus agressive pour les enfants

A propos de vœux – c’était l’objet de la fête de samedi soir- 2016 devrait mal se passer pour lui s’il n’atterrit pas et ne prend pas en compte la dégradation de Grenoble.

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *