STMICROELECTRONICS la lourde responsabilité de G.FIORASO (PS)

ST MICROELECTRONICS: la LOURDE RESPONSABILITÉ de G.FIORASO (PS) 2000 emplois sont concernés. ST Micro Electronics dont Alain Carignon Maire et Président du Conseil Général avait obtenu face à l'Italie l'implantation à Crolles en 1992 et qui a été l'un des moteurs du développement de l'agglomération grenobloise est menacé. Comme à leur habitude les élus PS ont laissé faire au lieu de faire fructifier, ont surfé sur les acquis sans rien anticiper . Ils envoient Geneviève Fioraso poser une question orale à l'Assemblée Nationale pour tromper les salariés leur faisant croire à une "action". UNE COMÉDIE POUR MASQUER les FAUTES La réponse indigente du Secrétaire d'Etat Eckert (PS) - puisque le Ministre de l'Industrie ne s'est même pas déplacé !- démontre qu'il s'agit d'une comédie pour masquer les fautes. G.FIORASO (PS) a AUTORISÉ la DISTRIBUTION EXCESSIVE de DIVIDENDES... Membre du gouvernement Geneviève Fioraso a autorisé les actionnaires a se distribuer des dividendes trop importants par rapport aux investissements nécessaires pour rester dans la course: l’État actionnaire cigale,panier percé, dépensier qui possède 13,5% des actions a joué les rapaces trop heureux d'étancher sa soif de recettes . ... ET FAIT SEMBLANT de le DÉCOUVRIR Après avoir quitté le gouvernement, mais toujours son soutien, Geneviève Fioraso répète ce que tout le monde sait sur cette "stratégie court termiste" et fait semblant de découvrir qu'il faut "réduire le niveau de dividendes aux actionnaires " . Mais pourquoi donc ne l'a t elle pas fait au gouvernement? Car en matière "d'économie mixte" , quand elle veut pour elle, elle peut. (http://www.republicains38.fr/de-la-bpi-a-leconomie-mixte-a…/) F.BROTTES (PS) AVAIT AUSSI les INFOS et les MOYENS... Pourquoi donc le Président de la Commission des Affaires Économiques à l'Assemblée Nationale, François Brottes Député (PS) de Crolles qui disposait des informations et des moyens d'agir est il demeuré immobile quand l'Etat actionnaire se remplissait les poches en compromettant l'avenir de ST? ... A PRÉFÉRÉ ASSURER SON AVENIR PERSONNEL F.Brottes s'est occupé de son avenir à lui: il a obtenu un fromage de la République à 22 000 €/mois cumulable avec sa retraite de Député. Les salariés de ST Micro victimes de F.Brottes et G.Fioraso ne vont pas bénéficier du même parachute qu'eux. (http://www.republicains38.fr/affaire-brottes-ps-plainte-po…/) ST MICRO AVAIT BESOIN d'UN GOUVERNEMENT ACTIONNAIRE RESPONSABLE Il est maintenant bien tard. Les dégâts sociaux peuvent être importants. Ce n'était pas d'une question orale à l'Assemblée Nationale dont la filière avait besoin. Mais d'un gouvernement actionnaire qui ne soit pas aussi avide que les privés pendant toutes ces années Hollande. L'AGGLO DÉCROCHE ÉCONOMIQUEMENT Les négociations avec des repreneurs seraient engagées sous l'égide du gouvernement et rien n'est dit aux salariés. Et pour cause. Les conséquences sont toujours les mêmes. Supportées par les mêmes. Souhaitons qu'une solution d'avenir la meilleur possible soit trouvée. A l'heure ou l'agglomération décroche économiquement, le cumul de la démagogie des élus socialistes et des mesures de la municipalité Piolle (Verts/PG), le niveau de chômage exceptionnel n'a en effet pas besoin de licenciements supplémentaires (http://www.republicains38.fr/la-metro-est-en-train-de-decr…/) Photos: 1/ Les élus PS de G.Fioraso à F.Brottes en passant par M.Destot et A.Vallini : ils ont permis au gouvernement actionnaire de ST Micro Electronics de se remplir les poches au détriment de l'avenir de l'entreprise. Et maintenant il vont parler.... 2/ G.Fioraso (PS) était aussi Première Vice Présidente à l'économie de la Métro aux côtés de M.Baïetto (PS) pendant toutes ces années catastrophes pour ST micro. 3/ Alain Carignon inaugurant le navire de ST Micro à Crolles, gagné face à l'Italie: il sera un des moteurs essentiels de l'emploi dans l'agglo depuis 20 ans. Il aura fallu que les élus PS détiennent tous les pouvoirs de la base au sommet pour que les dividendes versés soient hors de proportion avec le résultat et les besoins d'investissements mettant en danger l'entreprise 4/ François Brottes Député (PS) de Crolles, Président de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale pendant la période des faits; Il s'est réfugié dans un fromage de la République à 22 000 €/mois laissant à ses concitoyens un suppléant sans pouvoir.
Les élus PS de G.Fioraso à F.Brottes en passant par M.Destot et A.Vallini : ils ont permis au gouvernement actionnaire de ST Micro Electronics de se remplir les poches au détriment de l'avenir de l'entreprise. Et maintenant il vont parler....
G.Fioraso (PS) était aussi Première Vice Présidente à l'économie de la Métro aux côtés de M.Baïetto (PS) pendant toutes ces années catastrophes pour ST micro.
Alain Carignon inaugurant le navire de ST Micro à Crolles, gagné face à l'Italie: il sera un des moteurs essentiels de l'emploi dans l'agglo depuis 20 ans. Il aura fallu que les élus PS détiennent tous les pouvoirs de la base au sommet pour que les dividendes versés soient hors de proportion avec le résultat et les besoins d'investissements mettant en danger l'entreprise
François Brottes Député (PS) de Crolles, Président de la Commission des Affaires Economiques de l'Assemblée Nationale pendant la période des faits; Il s'est réfugié dans un fromage de la République à 22 000 €/mois , a laissé le gouvernement/actionnaire piller ST Micro en percevant des dividendes disproportionnés, laissant à ses concitoyens un suppléant sans pouvoir.  Un bilan à la PS qui n'empêche pas les trémolos dans la voix de G.Fioraso pour faire semblant de défendre les salariés.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *