Le STREET ART : IL EST INTERDIT D’INTERDIRE

Le STREET ART : IL EST INTERDIT D’INTERDIRE

Si G.Collomb (PS) Maire de Lyon a refusé le salon du Street Art que lui proposait Jérôme Catz, un businessman ce n’est pas un hasard.Avec J.Catz tous les tags sont bons à prendre : ” c’est toujours une expression, un point de vue” a t il déclaré au DL.

TOUTES les SOUILLURES de la VILLE SONT UNE ŒUVRE

Eric Piolle (Verts/PG) et l’extrême gauche grenobloise ont sauté sur l’occasion: toutes les souillures de la ville vont être considérées comme une oeuvre.

ELLE VEUT FAIRE OUBLIER LA NON GRATUITE pour les JEUNES

La municipalité qui sabre les festivals a trouvé de quoi financer celui-ci. Il s’agit de faire branché, “D’jeuns” et de faire oublier aux 18/25 ans qu’elle ne tient pas sa promesse de gratuité des transports collectifs. 
(http://www.ump38.fr/transports-collectifs-a-grenoble-cest-…/)

ELLE FLATTE PAR le BAS, RÉCUSE TOUTE HIÉRARCHIE dans le BEAU

En flattant par le bas, en récusant toute hiérarchie dans le Beau, toute obligation d’apprentissage,d’effort et de connaissance la municipalité Piolle poursuit dans l’esprit soixante-huitard pour lequel il ” est interdit d’interdire”.
(http://www.ump38.fr/grenoble-il-est-interdit-dinterdire/)

LE RÉSULTAT EST PROBANT DANS NOS QUARTIERS

On voit le résultat dans nos quartiers, à Villeneuve, au Village Olympique , à Mistral : les jeunes déboussolés, sans frontières, sans sanction qui se réfugient dans des comportements tribaux ou communautaires pour compenser le besoin de règles et de dépassement que la collectivité leur refuse. 
(http://www.ump38.fr/village-olympique-a-grenoble-le-risque…/)

LES EMPLOYÉS NE PEUVENT PLUS EFFACER UN TAG

Le Festival du Street Art va tout justifier. Et la dégradation de la ville se poursuivre puisque les employés municipaux ne peuvent plus effacer un tag sans l’avis autorisé (!) de l’Adjointe aux Cultures, Corinne Bernard. 
(http://www.ump38.fr/grenoble-corinne-bernard-vertsades-adj…/)

LYON, LIEU de COMMERCE pour les GRENOBLOIS

On comprend que Lyon l’ait refusé et devienne le lieu de commerce d’habitants de l’agglomération Grenobloise : la clientèle a pouvoir d’achat n’est pas la bienvenue à Grenoble. 
(http://www.ump38.fr/agglo-grenobloise-lhecatombe-du-commer…/)

PAS de STATIONNEMENT, SALE, PAS SURE…

La municipalité Destot/Safar (PS) a supprimé 2 200 places de stationnement, E.Piolle ne peut plus entretenir les pavés des rues, ni rendre la ville propre et sure. Manquait “l’onction culturelle” à n’importe quel graffiti. Piolle l’a fait.

Et il réunit des commissions pour comprendre pourquoi les commerces n’ont plus de clients et baissent les rideaux…

Photos:
1/ Rue Général Mangin une oeuvre au graphisme qui rappelle l’art naïf. J.Catz voit dans n’importe quel “truc qui parait moche un message “. Avec “Nik la BAC” le demeuré comprend seulement que les dealers ont été dérangés dans leur trafic par la Brigade Anti Criminalité et répondent en souillant un immeuble qui vient juste d’être ravalé. Alors que ” dans l’acte même, dans le risque que prend son auteur. C’est un marqueur de la société. ».

2/ Un nouvel Aragon est né sur nos murs

3/ Dés l’école il faut s’initier à l’art et nos enfants sont ainsi accoutumés tôt à leur ville

4/ Pourquoi les arbres seraient ils épargnés ? Ici au jardin de ville dans un site historique de Grenoble ainsi “revisité ” par un nouveau regard

5/ Bien entendu les poubelles peuvent être aussi embellies par des cris , des gestes , un point de vue. Encore plus expressif si elles débordent

6/ Un exemple parmi d’autres de la créativité débordante rue de Lanoyerie, quartier de l’Aigle. On goûte l’harmonie qui se dégage de l’ensemble et crée incontestablement une émotion esthétique.

Rue Général Mangin une oeuvre au graphisme qui rappelle l'art naïf. J.Catz voit dans n'importe quel "truc qui parait moche un message ". Avec "Nik la BAC" le demeuré comprend seulement que les dealers ont été dérangés dans leur trafic par la Brigade Anti Criminalité et répondent en souillant un immeuble qui vient juste d'être ravalé. Alors que " dans l’acte même, dans le risque que prend son auteur. C’est un marqueur de la société. ».Les co-propriétaires payant l'impôt foncier le plus élevé de France apprécieront.
Une sorte de nouvel Aragon est né sur nos murs, pourquoi apprendre l'orthographe?
Dés l'école il faut s'initier à l'art et nos enfants sont ainsi accoutumés tôt à leur ville
Pourquoi les arbres seraient ils épargnés ? Ici au jardin de ville dans un site historique de Grenoble ainsi "revisité " par un nouveau regard
+

Soutenez le collectif : partagez cet article et faites découvrir le site à vos proches !

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *