VOUS ÊTES à la GARE de GRENOBLE

En sortant de la gare de Grenoble vous pouvez découvrir des malheureuses familles Roms installées sous l’estacade Berriat qui campent avec femmes et enfants. Pourtant la municipalité Piolle a construit des chalets au Rondeau (200 000 €) et dépense environ 60 000 € de fonctionnement par mois (eau, électricité, gardiennage …) pour les accueillir. Sans pour autant obtenir que les devoirs soient accomplis puisque depuis ce camp des agressions ont été commises sans conséquences municipales pour les auteurs.

L’absence de toute éthique de responsabilité d’Eric Piolle qui lance des appels incessants aux migrants économiques est catastrophique : pour les familles qui viennent à Grenoble espérant l’Eldorado et ne rencontrent que la misère et parfois le drame  et les grenoblois qui supportent cette situation, en subissent toutes les conséquences quant à leur sécurité et la dégradation de la valeur de leurs biens. Beau bilan.

11 septembre 2018

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *