VITRINES BRISÉES…

COURS BERRIAT, L'HÉCATOMBE...
Félix Viallet...
COURS BERRIAT, L'HÉCATOMBE...
Félix Viallet...

Elles contribuent à l’image de désolation de la ville. Rares sont les rues qui échappent à ce spectacle des vitrines brisées qu’il s’agisse de commerces ou d’établissements bancaires. Ici avenue Alsace Lorraine mais aussi  rue Brocherie, ailleurs cours Berriat,  partout il semble que certains prennent plaisir à abîmer et à détruire.

Ce que la municipalité refuse de voir ? le cumul saleté , délinquance, absence d’embellissement, patrimoine public dégradé produit un effet général négatif pour la ville , son attractivité et son dynamisme économique. Les conséquences concernent aussi bien les pertes d’emplois qui en résultent , la baisse de la valeur des biens qui appauvrit les grenoblois.

La ville est un tout. Il faut l’aider par tous les bouts afin de la rendre belle.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *