SALETÉ: C’EST LE VENT

La cause de la malpropreté de la ville a été établie par  Eric Piolle : ce sont « ces co-propriétés qui sortent les poubelles vertes avec le couvercle qui déborde (…) Grenoble est une ville ou il y a du vent, tous ces papiers passent partout «  avait il dénoncé sur France Bleu Isére le 29 août dernier.

Ses poubelles sont toujours vidées, disponibles et leur environnement toujours propre. Aucun papier ne déborde et n’est emporté par le vent.Ce sont ces vilains co-propriétaires – ceux qui subsistent- écrasés d’impôts qui salissent la ville. Il faut le croire sur parole.

9 décembre 2017

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *